Citations de films

memento

Philosophie et Cinéma

On s’écarte un peu du sujet philo stricto sensu à première vue, mais en réalité le cinéma fournit une matière incomparable pour la philosophie, au point qu’il est possible d’en faire un sujet d’études à part entière : la philosophie du cinéma. Le cinéma regorge en effet de perles philosophiques : Ingmar Bergman, Woody Allen, Arnaud Despleschin, Stanley Kubrick, Fritz Lang ou encore Murnau ont tous été d’ardents lecteurs de philosophie, et leurs lectures ont transpiré dans leurs oeuvres.

Voici donc les citations et répliques de films qui nous ont marqués au cinéma, qu’il s’agissent de films récents ou d’oeuvres classiques :

Orson Welles (Citizen Kane) :

- “La vieillesse. C’est la seule maladie dont on ne peut espérer guérir”

Sydney Lumet (12 hommes en colère) :

- “La liberté c’est de ne jamais avoir à dire qu’on est désolé”

François Truffaut (Les 400 coups) :

- “La vie a beaucoup plus d’imagination que nous”

Woody Allen (Whatever Works) :

- “Je ne sais pas ce que je veux, mais je sais ce que je ne veux pas !”

- “Seul l’amour insatisfait peut être romantique”

Michel Audiard (Les Barbouzes) :

- “La vérité n’est jamais amusante sinon tout le monde la dirait”

- “La pire maladie des hommes c’est de donner tout son amour à une seule bonne femme”

Francis Ford Coppola (Le Parrain 3 & Apocalypse Now) :

- “Ne laisse jamais personne savoir ce que tu penses”

- “Sais-tu que la vie est le cauchemar de ceux qui la rêve ?”

David Fincher (Fight Club) :

- “Les choses qu’on possède finissent par nous posséder”

- “Nous gaspillons nos vies dans des jobs que l’on déteste pour se payer des choses dont on a pas besoin”

- “C’est seulement quand on a tout perdu qu’on est libre de faire tout ce qu’on veut”

Quentin Tarantino (Pulp Fiction) :

- “On sait qu’on a trouvé quelqu’un de spécial quand on peut la boucler et partager un silence agréable”

Wong Kar Waï (2046) :

- “On passe à côté de l’âme sœur si on la rencontre trop tôt ou trop tard. À une autre époque, en un autre lieu, notre histoire eut été différente”

Alain Godard (A bout de souffle) :

- “- Quelle est votre ambition dans la vie ? Devenir immortel et mourir”

Sam Mendes (American Beauty) :

- “Dans la vie, pour attirer la réussite, on doit commencer par donner l’impression de réussir”

Bryan Singer (Usual Suspects) :

- “On peut convaincre tout le monde qu’on a changé mais jamais soi-même”

Martin Scorsese (les Infiltrés, Shutter Island, Taxi Driver, Casino) :

- “Je ne veux pas être le produit de mon environnement, je veux que mon environnement soit mon produit à moi”

- “Mais au sens figuré dieu aime la violence, vous comprenez cela n’est-ce pas ?

- Non. Non je ne comprends pas.

- Pourquoi y en aurait-il autant sinon ? Elle est en nous. Elle vient de nous. Elle est encore plus naturelle pour nous que le simple fait de respirer. Nous déclenchons des guerres. Nous faisons des sacrifices. Nous pillons, nous déchirons la chair de nos frères ? Nous remplissons de cadavres pourrissants d’immenses champs de bataille. Et tout cela pourquoi ? Pour lui montrer que nous avons retenu ses enseignements. Dieu nous a offert les tremblements de terre, les ouragans, les tornades. Il nous a offert toutes ces montagnes qui déversent sur nous des torrents de feu. Tous ces océans qui engloutissent les navires. Il nous a offert la nature, cette meurtrière au sourire fallacieux. Il nous a offert la maladie pour qu’au moment de notre agonie, nous pensions qu’il nous a dotés d’orifices uniquement pour sentir la vie s’en écouler. Il nous a offert le désir, la fureur, la cupidité et un cœur souillé pour que nous puissions répandre la violence en son honneur. Il n’existe pas d’ordre moral aussi pur que cette tempête à laquelle nous venons d’assister. D’ailleurs l’ordre moral n’existe pas. Tout se réduit à cette seule question : ma violence est-elle capable de l’emporter sur la vôtre ?”

- “Toute ma vie j’ai été suivi par la solitude. Partout. Dans les bars, les voitures, sur les trottoirs, dans les magasins… partout. Y’a pas d’issue… j’suis abandonné de Dieu.”

- “Il y a trois manières de faire les choses : la bonne manière, la mauvaise manière et ma manière”

Frères Wachowski (Matrix) :

“Comment définir le réel ? Ce que tu ressens, vois, goûtes ou respires, ne sont rien que des impulsions électriques interprétées par ton cerveau”

Danny Boyle (Trainspotting) :

- “Choisir la vie, choisir un boulot, choisir une carrière, choisir une famille, choisir une putain de télé à la con, choisir des machines à laver, des bagnoles, des platines laser, des ouvres boites électroniques.

Choisir la santé, un faible taux de cholestérol et une bonne mutuelle, choisir les prêts à taux fixes, choisir son petit pavillon, choisir ses amis.

Choisir son survet’ et le sac qui va avec, choisir son canapé avec les deux fauteuils, le tout à crédit avec un choix de tissu de merde, choisir de bricoler le dimanche matin en s’interrogeant sur le sens de sa vie choisir de s’affaler sur ce putain de canapé et se lobotomiser au jeux télé en se bourrant de McDo.

Choisir de pourrir à l’hospice et de finir en se pissant dessus dans la misère en réalisant qu’on fait honte aux enfants niqués de la tête qu’on a pondu pour qu’ils prennent le relais.

Choisir son avenir, choisir la vie.

Pourquoi je ferais une chose pareille ? J’ai choisi de pas choisir la vie, j’ai choisi autre chose. Les raisons ?

Y’a pas de raison. On n’a pas besoin de raison quand on a l’héroïne”

- “La vie est rasoir et inutile. Au départ, on est plein de rêves extraordinaires et puis on se retrouve assis dessus. On se rend compte qu’on va tous y passer sans avoir vraiment trouvé les bonnes réponses. On prend au sérieux toutes les théories à cent litres de salive à l’heure et, en fait, c’est nos propre vies qu’ils nous servent mais sous d’autres formes. Et jamais ils nous ont musclés les pattes avec des trucs cohérents sur les vraies grandes choses. En deux mots, ta vie est courte, décevante et ensuite tu meurs. On occupe nos vies avec de la merde, comme les carrières et les relations, pour nous faire croire que tout n’est pas totalement inutile”

Les livres de notre partenaire

citation de film
Jean-Pierre Zarader : Philosophie et cinéma
Acheter ce livre

 

You may also like...

7 Responses

  1. philo says:

    merci pour ces citations philosophiques liés au cinéma.
    il manque beaucoup quand même ! notamment celles de la nouvelle vague française

  2. Désolé says:

    Ce “Alain” Godard, il ne serait pas de la même famille que Jean-Paul ?

  3. Jules says:

    A noter que Shutter Island, Fight Club et Trainspotting entre autres sont avant tout des romans, avant d’être des films.

  4. Anonymous says:

    où sont Godard et Chabrol, ces grands philosophes du cinéma ?

  1. 22/05/2012

    [...] Citations de Films [...]

  2. 21/06/2012

    [...] Citations de Films [...]

  3. 05/12/2012

    [...] leur contenu est très intéressant. Voici donc notre sélection des citations philosophiques de Fight Club [...]

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>