Citations de Paul Ricoeur


[Téléchargez l'application La-Philosophie sur Google Play]


Paul Ricoeur

La philosophie de Ricoeur est l’une des plus bigarrées de la philosophie contemporaine. A l’orée de la phénoménologie, il s’intéressa à l’existentialisme, à l’herméneutique et à la philosophie chrétienne. Son apport le plus grand réside dans le domaine de l’identité, qu’il a aidé à repenser, après le dogmatisme de Descartes ou Locke, et le scepticisme de Hume, sur un mode narratif (Soi même comme comme un autre). L’identité est une construction qui passe par la narration.

Ricoeur et l’histoire :

– “L’histoire que nous écrivons, l’histoire rétrospective (die historie) est rendue possible par l’histoire qui s’est faite (die Geschichte)”

– “Toute philosophie est, d’une certaine façon, la fin de l’histoire”

Ricoeur et la subjectivité :

– “L’homme, c’est la joie du oui dans la tristesse du fini”

– “Le bonheur est en quelque sorte, ce qui met un point d’arrêt à la fuite en avant du désir”

– “Le besoin est un affect en ce qu’il est tout entier une indigence qui par son élan tend vers ce qui le comblera. Il est faux que le besoin soit la sensation d’une carence organique complétée par celle d’un mouvement naissant”

– “La culpabilité désigne le moment subjectif de la faute, comme le péché en est le moment ontologique. La culpabilité est l’intériorité accomplie du péché”

– “Le désir est cette espèce d’esprit d’entreprise qui monte du corps au vouloir, et qui fait que le vouloir serait faiblement efficace s’il n’était aiguillonné d’abord par la pointe du désir”

– Affirmer la liberté, c’est prendre sur soi l’origine du mal”

– “La conscience est en vérité le lieu par excellence où les illusions sur soi-même sont intimement mêlées à la véracité de l’attestation”

Leave a Reply