La Connaissance : Définition Philosophique

La connaissance peut se définir comme l’activité théorique de l’homme, comme l’opposé de l’action dans le monde.

Le problème philosophique de la connaissance est triple :

- le problème de l’origine des connaissances est celui de savoir si elles procèdent de l’expérience (empirisme) ou de la raison (rationalisme).

- le problème de la nature de la connaissance, qui nous amène à distinguer diverses formes de connaissance, notamment celles qui relèvent de l’esprit de finesse (psychologie par exemple) et celles qui relèvent de l’esprit de géométrie (mathématique par exemple)

- le problème de la portée de la connaissance : notre connaissance est-elle absolue (position dogmatique, à l’oeuvre chez Hegel ou Platon) ou bien est-elle limitée au monde des phénomènes (position critique, à l’oeuvre chez Kant par exemple).

Citation de philosophes sur la connaissance :

Hume : “Par connaissance, j’entends la certitude qui naît d’une comparaison d’idées” (Traité sur la nature humaine)

Kant : “En toute connaissance, il faut distinguer la matière, c’est-à-dire l’objet et la forme, c’est-à-dire la manière dont nous connaissons l’objet” (Critique de la raison pure)

Hegel : “La connaissance est la relation entre le concept et la réalité effective” (Phénoménologie de l’Esprit)

You may also like...

2 Responses

  1. 19/11/2012

    [...] cartésiens, elle se rapporte, en revanche, au savoir, à la science, à la philosophie, la connaissance parfaite, englobant généralement l’idée de vertu. Elle est un prélude à un troisième sens [...]

  2. 26/12/2012

    [...] l’entendement et les limites de ses connaissances [...]

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>