Synthèse de l’Epicurisme

epicurisme

La définition moderne de l’épicurisme : Un malentendu

On entend souvent parler d’épicurien et d’épicurisme au coin de la rue ou dans les conversations courantes. Certains pensent l’épicurisme comme un synonyme de l’hédonisme. L’épicurisme désignerait la vie dédiée au plaisir, notamment de la chair. En réalité, la doctrine d’Epicure est très austère : la vie doit être guidé par des plaisirs simples, les plus minimalistes possibles, voire l’absence totale de peines. On est très loin de la recherche de plaisir effrénée.

L’école épicurienne & Les grands épicuriens : Synthèse

Le jardin d’Epicure est en réalité une école philosophique, qui a perduré bien au-delà de la vie et des préceptes d’Épicure. Après la mort d’Épicure, l’épicurisme a continué à prospérer en tant que courant philosophique. Des communautés d’épicuriens ont surgi partout dans le monde hellénistique; dont le stoïcisme, une des principales écoles philosophiques. L’épicurisme est entré en déclin avec la montée du christianisme. Certains aspects de la pensée d’Épicure ont connu des résurgences pendant la Renaissance et au début des périodes modernes, quand la réaction contre le néo-aristotélisme scholastique a conduit penseurs à se tourner vers des explications mécanistes des phénomènes naturels.

Le successeur d’Epicure à la tête du jardin a été Hermarque de Mytilène, et il fut remplacé à son tour par Polystrate, qui était le dernier survivant à avoir reçu l’enseignement d’Epicure. Parmi les épicuriens du 2ème siècle avant JC, il faut mentionner Démétrios de Lacon, dont quelques fragments seulement sont restés, et Apollodore, qui a écrit plus de 400 livres. C’est son disciple Zénon de Sidon qui en a écrit la grande majorité. Après Zénon, Phèdre, également professeur de Cicéron, qui était à Rome en 90 avant JC, et Patro, le chef de l’école jusqu’à 51 av. Déjà célèbre pour ses épigrammes, Philodème de Gadara (né 110 avant JC) est également à mentionner. Dans les papyrus d’Herculanum, comprenant les effets de la bibliothèque de Philodème », il ya des restes non négligeable de presque tous ses nombreux ouvrages. L’Épicurisme avait déjà été introduit à Rome, pendant le 2ème siècle avant JC. A l’époque de Cicéron, l’épicurisme était en fait la philosophie en vogue, et le nombre de Romains y adhérant était, selon Cicéron, très grand. Parmi les plus connus, on compte Titus Lucretius Carus (c. 95-55 avant J.-C.) et son poème De rerum natura («Sur la nature des choses»). Epicure était encore populaire au 1er siècle après Jésus-Christ puisque Sénèque cite et défend la philosophie épicurienne.

En conclusion sur l’Epicurisme :

En raison de son caractère dogmatique et sa fin pratique, la philosophie d’Epicure n’était pas promise à se développer. Pour preuve, la philosophie d’Epicure est restée essentiellement inchangée. Une fois que la vérité a été trouvée, elle ne nécessite plus de discussions, surtout quand il satisfait totalement à la fin vers laquelle tend la nature humaine. Ce qui compte est de comprendre l’enseignement d’Epicure; le reste vient tout seul, et il n’y a plus rien à faire. Etre épicurien, au fond, signifie d’arrêter de penser, il suffit d’agir comme Epicure.

You may also like...

4 Responses

  1. Sharyl says:

    When I initially commented I clicked the “Notify me when new comments are added” checkbox and now each time a comment
    is added I get three emails with the same comment.
    Is there any way you can remove people from that service?
    Bless you!

  1. 07/10/2011

    [...] L’épicurisme [...]

  2. 21/05/2012

    [...] L’épicurisme [...]

  3. 28/08/2012

    [...] de l épicurisme, une philosophie fondée sur l’absence de douleur (ne pas confondre épicurisme [absence de douleur] et hédonisme [plaisir] ou eudémonisme [bonheur]), Epicure a écrit plusieurs [...]

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>