Les Films Philosophiques


[Téléchargez l'application La-Philosophie sur Google Play]


Chaplin_The_Kid

Critiques & Analyses des films philosophiques :

Philosophie et films forment un couple inséparable, comme le théâtre et la tragédie : les images sont un moyen puissant pour envoyer des messages, peut-être une meilleure façon que les mots et les livres. Les images, comme le pensent les empiristes, sont plus à même de frapper les esprits que les mots. Les films peuvent ainsi se prêter à l’analyse philosophiques des concepts qu’ils véhiculent. Nous défendons le parti-pris selon lequel un film est toujours une prise de position sur le monde, une Weltanschauung comme le disent les philosophes allemands.

Car contrairement à ce que l’on peut penser, le cinéma n’a ignoré aucune des grandes questions philosophiques : Dieu, l’esprit, la vérité, l’intersubjectivité, la politique ou la métaphysique ont tous été traités dans de nombreux films. Et le traitement de ces thèmes ne doit rien au hasard : De Charlie Chaplin aux frères Wachowski ou Bergman, beaucoup de cinéastes sont des fervents lecteurs de philosophie (un simple aperçu de notre sélection de citations de films suffira en vous en convaincre). Voici une liste de grands films philosophiques et les questions philosophiques connexes :

Films des années 20:

  • Friedrich Wilhelm Murnau: Le dernier des hommes

Thèmes philosophiques : l’intersubjectivité, la solitude, la condition humaine

 

Thèmes philosophiques : la paternité, la condition humaine

 

  • Firtz Lang: Metropolis

Thèmes philosophiques : la politique, le pouvoir, la société de consommation, le totalitarisme

 

Soc-metropolis1

 

Films des années 30:

 

  • Jean Renoir: La Grande Illusion

Questions connexes: la guerre, la puissance, la solidarité

 

  • Jean Renoir: La Bête humaine

Questions connexes: sexe, femme, inconsciente,

 

  • Fritz Lang: M

Sujets connexes: Le Mal

 

Questions connexes: le travail, le libéralisme, le capitalisme, l’aliénation, le marxisme

 

  • Frank Capra: Monsieur Smith au Sénat

Questions connexes s: le pouvoir, la politique

 

Films des années 40:

 

  • Orson Welles: Citizen Kane

Sujets associés : les médias, le pouvoir

 

  • René Clair: La Beauté du Diable

Sujets connexes: la métaphysique, la condition humaine

 

Sujets connexes : la mort, la misère, l’espoir

 

Sujets connexes: l’inconscient, la violence, le sexe

 

Films des années 50:

 

  • Sydney Lumet: 12 hommes en colère

Connexes des questions philosophiques: la peine de mort, la justice

 

  • Elia Kazan: Un tramway nommé Désir

Notions associées : le désir, la passion

 

Films des années 60:

 

  • François Truffaut: Jules et Jim

Questions philosophiques : l’amour, la passion

 

  • Jean-Luc Godard: Le mépris (Le Mépris)

Questions philosophiques : l’ennui, l’amour, la jalousie

 

  • Mike Nichols: Le Lauréat

Connexes des questions philosophiques: la séduction, l’ambition

analyse de films

 

Films des années 70:

 

  • Stanley Kubrick: Orange Mécanique

Connexes des questions philosophiques: la violence, la société

 

Films des années 80:

 

  • Clint Eastwood: Bird

Questions philosophiques abordées : la musique, le destin

 

Sujets associés: le destin, la résilience,

 

Questions philosophiques : l’humanité, la condition humaine

 

Films des années 90:

 

Questions philosophiques : le temps, le destin

 

Sujets traités : la vie quotidienne, le désespoir, l’ennui

 

  • Martin Scorsese : Casino

Sujets traités : le jeu, le spectacle, l’ambition, la solitude

 

Sujets de philosophie : les médias, l’identité

 

Questions philosophiques: l’eugénisme, la technologie, l’éthique

 

Sujets connexes : l’addiction, la modernité

 

  • Keye Tony: American History X

Questions philosophiques: le racisme, la tolérance, le pardon

 

Questions philosophiques: la réalité, l’identité, la modernité

 

  • Amenabar: Ouvre les yeux

Sujets associés : la réalité, d’identité

 

  • Michael Mann: The Insider

Sujets connexes: le pouvoir, la politique, le journalisme

 

  • Terence Malick: La ligne Rouge

Questions philosophiques: la guerre, le sens de la vie

 

  • Danny Boyle: Trainspotting

Questions philosophiques: addiction, destin

 

Films des années 2000:

 

Questions philosophiques: l’amour, la mémoire, le destin, identité

 

Questions philosophiques: la consommation, la modernité, l’identité

 

Questions philosophiques: les rêves, l’amour

 

  • Christopher Nolan: Memento (critique et analyse)

Sujets : la mémoire, l’identité, la morale

 

  • Paul Thomas Anderson: There will be blood

Sujets : la religion, le capitalisme

 

Sujets : la tragédie, l’amour, l’ambition

 

23 Responses

  1. garance says:

    à quand la critique d’eternal sunshine ?

  2. philocours says:

    @garance. Très bientôt

  3. Jean-Claude Trotignon says:

    Un film possède une grande philosophie dans ses dialogues, c’est “Forrest Gump”. Qui l’eut cru ?

  4. Anonymous says:

    voir que ya pas into the wild 😮

  5. david says:

    Et Equilibrium ????

  6. d'Hoop says:

    Je n’ai jamais vu un film d’une plus grande platitude que celui-là…

  7. Kairil says:

    Je trouve assez intéressant d’imager les grands concepts philosophiques par la voie des films ! L’illustration cinématique facilite énormément la compréhension. J’aimerais donc savoir si c’est en cours de publication les analyses des films dont vous avez dressez l’énumération ? Et dans le cas où la réponse est -je l’espère- positive, pourriez-vous ajoutez “Vol au dessus d’un nid de coucou ” s’il vous plaît ? Car je l’avais trouvé assez enrichissant dans son contenu. En attendant une réponse, je profite du message pour vous féliciter et remercier des nombreux articles intéressants que vous nous proposez.

  8. Marinette says:

    Quand j’étais en classe de Terminale, notre prof de philo nous avait justement fait voir “Vol au dessus d’un nid de coucou”, je pense que c’est une très bonne idée de le rajouter dans la liste !

  9. Tous les films de nos jours font l’objet de la critique universelle c’est là qe la philosophie prend son sens a travers les mots et les expressions qe la philosophie confit au differents auteurs…..

  10. So says:

    Fight club was maked in 1999

  11. Laurence says:

    Je viens de voir le film de Suzy Cohen : 26 lettres et un philosophe, au Cinéma Saint-André des Arts. Formidable : Allez le voir et parlez-en autour de vous, car il est bien rare d’entendre un grand philosophe qui, avec des mots simples et d’autres plus rares, nous donne à penser sur notre monde contemporain, là où la Philosophie nous amène au Politique.

    Cette rencontre avec René Schérer (professeur émérite à l’université Paris VIII, frère d’Éric Rohmer), au moyen d’un abécédaire, nous entraîne par son choix de mots, à un bain de pensée vivant et imagé :

    En premier vient le mot Ambiguïté car la vérité se trouve du côté de la complexité. Il nous parle de la nécessité de prendre le temps de réfléchir sur ce qu’apporte la complexité, ce sera le fil conducteur du film.
    René Schérer s’interroge sur l’Étranger à travers les mots Nomade, Xénophobie ou Zone (comme zones d’attente des aéroports, lieux où l’on met des étrangers en attente de régularisation). Il nous fait réfléchir, à travers le mot Pétrole, sur une fuite en avant dans un gaspillage d’énergie provoquée par une économie folle, la pollution, la destruction de la planète ou sur l’Hospitalité, valeur oubliée par nos sociétés. Il souligne l’importance de la Rue comme expression de la souveraineté populaire en marge du pouvoir. Mais il fait surtout l’éloge de la Joie, de la Lenteur et de l’Utopie, car l’esprit d’utopie nous est nécessaire pour sortir de la crise, des impasses, tant économique que sociale, qu’écologique et spirituelle…

    Homme à vision iconoclaste René Schérer porte dans cet abécédaire à la fois une vision critique mais aussi tendre sur le monde. Au fil des mots, le philosophe nous offre un regard éclairant sur le monde qui nous entoure.

    Ambiguïté : Réfléchir, c’est philosopher. La vérité se trouve du côté de la complexité des choses donc de l’ambiguïté.

    Bêtise : Absence de réflexion. Se laisser aller à des idées toutes faites que tout le monde partage.

    Émancipation : la liberté d’une société s’estime à la liberté dont dispose les femmes

    Fiction : Utopies, des vues. La réalité et la fiction se combinent au moment où on commence à penser.
    La fiction est une création de l’imagination. Mais en même temps, c’est la fiction qui est la réalité même.

    Hérésie : On ne peut penser qu’en étant hérétique. On se doit d’accepter que les gens croient et pensent de façon différente à la nôtre.

    Joie : Découvrir une idée, avoir une idée, sortir de la difficulté, de la confusion de penser, légitime l’existence de l’activité humaine.

    Querelle : Le consensus est une idiotie. La querelle et le différent sont nécessaires à la démocratie elle-même…

    Vengeance : Il faudrait ébranler la certitude du juge. Sinon, on risque de revenir à un monde repli de certitudes, comme à l’époque de l’Inquisition

    Le film nous donne aussi à voir Paris par les yeux de la cinéaste Suzy Cohen, un Paris qui devient un personnage de ce documentaire et puis, il y a les dessins de René Schérer extraits de ses carnets de croquis, le tout rythmé par la belle musique d’Alain Jomy. Cet ensemble insuffle une respiration à 26 lettres et un philosophe et prolonge les paroles de René Schérer.

    Le film est présenté au Cinéma Saint-André des Arts, 30 rue Saint-André-des-Arts, 75006 – Paris, jusqu’au 14 avril 2014, tous les jours à 13 heures, puis le mardi 22 avril et le mardi 29 avril à 13 heures.

  12. Isys says:

    The Man from earth !!

  13. Lakhassane says:

    Et maintenant il y a “After the dark” !

  14. Nikola says:

    Une liste intéressante dont g sélectionné un bon nombre de titres . merci …

    Cependant si je peux me permettre il manque une sélection science fiction … Alors ….

    2001 Odyssée de l’espace. (Stanley Kubrick).

    Le postmodernisme – l’isolement – l angoisse et le progrès …..

    Évidement il y en aurait tant d’autres à citer … chef d’œuvre sur chef d’œuvre ……

  15. Bilyz says:

    Les séries posent aussi de sérieuses questions philosophiques! Je pense à Breaking Bad, House of Cards ou encore Dexter.

  16. Wolverinne.B says:

    Pour moi, tout films a un message q’il adresse. faut juste “en regadant peu importe le film, se poser les bonnes questions et trouver bizarre qu’il vehicule un message .

  1. 09/11/2012

    […] Critiques de Films […]

  2. 04/12/2012

    […] Critiques de Films […]

  3. 05/12/2012

    […] Critiques de Films […]

  4. 23/12/2012

    […] Critiques de Films […]

  5. 22/03/2013

    […] Critiques de Films […]

Leave a Reply

Your email address will not be published.