Aristote : L’homme est un animal politique

aristote politique

L’homme est un animal politique” est une expression que l’on entend souvent dans les débats publics, en citant rarement la source de cette position fondamentale de la philosophie politique. C’est Aristote qui, dans La Politique, le premier a qualifié l’homme de “Zoon Politikon”. Voici l’explication de cette citation.

L’homme est un animal pensant

L’homme s’inscrit dans le schéma de la nature comme «animal pensant». L’esprit, ce qui distingue l’homme comme être rationnel, est “incapable d’être détruit” Il est une partie spéciale de la psyché (âme), qui est à son tour la force qui anime le corps. L’âme est le corps “formé”, et contrairement à l’âme de Platon, n’a pas une existence séparée du corps. Ainsi, il ne survit pas à la mort du corps. Pourtant, l’âme possède à la fois l’actualité et la potentialité. L’âme est aussi l’efficacité,c’est-à-dire la cause formelle et finale du corps. Autrement dit, l’âme a un but, et porte en elle les moyens de parvenir à cette fin.

L’homme est un animal politique

L’homme est aussi un «animal politique». En cela, Aristote, signifie que l’homme vit mieux dans une «polis», la forme la  ville grecque. L’homme devient homme parmi les autres, en vivant dans une société régie par des lois et des coutumes. L’homme développe son potentiel et réalise sa fin naturelle dans un contexte social. Il s’agit de la «bonne vie». Ce n’est pas une vie facile, mais une vie de vertu qui se traduit par le souverain bien (eudaimonia),  souvent traduit comme le bonheur.

La vie bonne

L’éthique d’Aristote est une étude de choix dans l’action: comment l’homme devrait vivre pour vivre mieux ? Pour Aristote, tout ce qui est individuel est aussi social. Certaines vertus comme le courage et la générosité, qu’il décrit comme «pratique» des vertus, parce qu’ils se rapportent à la nature sociale de l’homme. L’individu réellement équilibré poursuit également la «théorie» des vertus qui sont liés à l’homme comme un être rationnel. Pour Aristote, le bonheur ultime réside dans la poursuite de la sagesse pour son propre bien.

Extrait de la Politique d’Aristote:

De plus de ce en vue de quoi, c’est-à-dire la fin, c’est le meilleur [...] Il est manifeste, à partir de cela, que la cité fait partie des choses naturelles, et que l’homme est par nature un animal politique, et que celui qui est hors cité, naturellement bien sûr et non par le hasard des circonstances, est soit un être dégradé soit un être surhumain, et il est comme celui qui est injurié en ces termes par Homère : sans lignage, sans loi, sans foyer.”

Les livres de notre partenaire

Aristote la politique
Aristote : La Politique
Acheter ce livre

Pour aller plus loin...

4 Responses

  1. DAN LHA PLAX says:

    cette philosophie appliquée par Aristote:l’homme est un animal politique est une philosophie de haut qualité qui montre comment l’homme etre de besoin a besoin des autres pour se réaliser…..

  1. 12/07/2012

    [...] - L’homme est un animal politique  [...]

  2. 13/12/2012

    [...] Aristote: L’homme est un animal politique - Cours de Philosophie 20 avr. 2012 … “L’homme est un animal politique” est une expression que l’on entend souvent dans les débats publics, en citant rarement la source de cette … [...]

  3. 15/12/2012

    [...] grand bien. Ceci induit donc une vision téléologique de la politique. Aristote conclut que « l’homme est un animal politique » : nous ne pouvons atteindre la vie bonne qu’en vivant dans une polis. En présentant les [...]

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>