Category: Anglo-Saxons

Hobbes : L’homme est un loup pour l’homme 9

Hobbes : L’homme est un loup pour l’homme

Hobbes et l’homme-loup : une anthropologie fondée sur la guerre Le Léviathan, de Thomas Hobbes, est un grand livre de philosophie politique, pour une simple raison : c’est sans doute ses préceptes qui ont le plus fondé nos régimes politiques modernes.

Le Leviathan (Hobbes) 5

Le Leviathan (Hobbes)

Le Léviathan, sous-titré Traité de la matière, de la forme et du pouvoir d’une république ecclésiastique et civile, est un ouvrage du philosophe anglais Thomas Hobbes dont la radicalité est saisissante :

Theorie de la justice 6

Théorie de la justice de Rawls

La thèse révolutionnaire de John Rawls : La thèse, fondamentale, posée par John Rawls, est la suivante : une société doit être juste avant d’être égalitaire. C’est autour de cette thèse que s’organisent tous les débats sociaux et politiques modernes sur la répartition des richesses.

Hobbes le philosophe 7

La philosophie de Hobbes

Hobbes, le philosophe du contrat Thomas Hobbes, philosophe anglais, est essentiellement l’auteur des œuvres suivantes : – De cive (1642) – Le Léviathan (1651) Si la réputation de Hobbes fut, bien longtemps, scandaleuse (il aurait développé, pensait-on, une doctrine centrée sur l’Etat tout-puissant, une philosophie absolutiste), nous comprenons aujourd’hui notre dette à l’égard...

Le communautarisme, les minorités et la démocratie : Spheres de Justice de Michael Walzer 5

Le communautarisme, les minorités et la démocratie : Spheres de Justice de Michael Walzer

République et Minorités A chaque élection revient la question de l’intégration des minorités. Les partis conservateurs renvoient les minorités au communautarisme, tandis que les partis progressistes formulent une conception libérale, fondée sur la libre appartenance des minorités à la communauté politique. Revenons, pour éclaircir le débat, sur un texte de l’américain Michael...

1

Sondages et opinion publique : quelle démocratie participative ?

Démocratie d’opinion : quelle place pour l’opinion ? On entend souvent dire que l’opinion publique n’existe pas. Il s’agit d’une manière subtile de dire que les masses, le public ne doit pas participer aux affaires publiques, encore moins à la politique. Face à cette thèse de l’incompétence publique, certains défendent l’omnicompétence du...