Citations de Kundera

Milan Kundera

Extraits de roman de Milan Kundera, écrivain et philosophe tchèque

L’écrivain Milan Kundera a développé une oeuvre tant historique que poétique. Opposé au communisme et au totalitarisme, ses romans situent leurs personnages dans un contexte historique duquel ils cherchent à s’extirper. Simple à lire au premier abord, sa philosophie est pourtant redoutable  : en effet, Kundera a été très influencé par Heidegger et Sartre au premier titre. Ses romans ont ainsi une dimension métaphysique, ses personnages cherchant sans cesse à donner un sens à leur existence.

Citons quelques uns de ses romans les plus importants :

L’insoutenable légèreté de l’être

La vie est ailleurs

Risibles Amours

La Plaisanterie

L’identité

L’immortalité

La valse aux Adieux

Citations de Kundera sur l’amour :

– “Les métaphores sont dangereuses. L’amour commence par une métaphore”

– “Lorsqu’une femme ne vit pas suffisamment avec son corps, le corps finit par lui apparaître comme un ennemi”

– “Pour qu’un amour soit inoubliable, il faut que les hasards s’y rejoignent dès le premier instant”

– “la beauté est l’abolition de la chronologie et la révolte contre le temps”

– “Le plus grand malheur de l’homme, c’est un mariage heureux. Aucun espoir de divorce”

– “La jalousie possède l’étonnant pouvoir d’éclairer l’être unique d’intenses rayons et de maintenir les autres hommes dans une totale obscurité”

– “La sensualité, c’est la mobilisation maximale des sens : on observe l’autre intensément et on écoute ses moindres bruits”

[ad#ad-5]

Kundera, Dieu et la religion :

– “La nostalgie du Paradis, c’est le désir de l’homme de ne pas être homme”

– “La religion et l’humour sont incompatibles”

Kundera la tendresse :

– “La tendresse est la frayeur de l’âge adulte”

– “La mémoire du dégoût est plus grande que la mémoire de la tendresse !”

Kundera et l’amitié :

– “Voila la vraie et seule raison d’être de l’amitié : procurer un miroir dans lequel l’autre peut contempler son image d’autrefois qui, sans l’éternel bla-bla de souvenirs entre copains, se serait effacée depuis longtemps”

– “L’amitié, ‘est être un gardien devant la porte où cache sa vie privée, c’est être celui qui n’ouvrira jamais cette porte, qui à personne ne permettra de l’ouvrir”

Kundera, la subjectivité et l’existence :

– “L’existence n’est pas ce qui s’est passé, l’existence est le champ des possibilités humaines, tout ce que l’homme peut devenir, tout ce dont il est capable”

– “La source de la peur est dans l’avenir, et qui est libéré de l’avenir n’a rien à craindre”

– “On désire toujours, par dessus tout, l’inaccessible, avec avidité”

– “Nous n’apprenons jamais pourquoi et en quoi nous agaçons les autres, en quoi nous leur sommes sympathiques, en quoi nous leur paraissons ridicules ; notre propre image est pour nous le plus grand mystère”

Kundera et la morale :

– “Que signifie «être utile»? La somme de l’utilité de tous les humains de tous les temps se trouve entièrement contenue dans le monde tel qu’il est aujourd’hui. Par conséquent: rien de plus moral que d’être inutile”

– “La discrétion qui, de toutes les vertus, est la vertu suprême”

Kundera et le communisme :

– “Le privé et le public sont deux mondes différents par essence, et le respect de cette différence est la condition sine qua non pour q’un homme puisse vivre en homme libre”

– “Si tout homme avait la possibilité d’assassiner clandestinement et à distance, l’humanité disparaîtrait en quelques minutes”

1 Comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment moderation is enabled. Your comment may take some time to appear.