Kant : Qu’est-ce que les Lumières ?

Une réponse à la question : Qu’est-ce que les Lumières ?

La citation majeure de ce court texte de Kant est “Pense par toi-même” et peut résumer à elle seule philosophie politique de Kant.

L’ensemble du projet de Kant est d’élever les peuples et d’aider à les libérer de la tyrannie. Pour cela, il leur lance l’injonction suivante : “Aie de courage de te servir de ton propre entendement.”


Explication du texte

Dans l’héritage de Lessing et de Mendelssohn, Kant définit les Lumières comme la « sortie hors de l’état de tutelle » c’est-à-dire la situation de l’homme hors d’état de faire usage par lui-même de sa raison. Cette condition hétéronome est imputable car elle résulte d’un manque de « résolution » et de « courage ». Mais pour Kant, cet état de minorité n’est pas naturel : l’homme est un être doté de raison. Cependant si sa raison n’est pas cultivée, l’homme restera en enfance. Ainsi, les Lumières sont précisément un appel adressé aux hommes à devenir majeurs, leur permettant d’accéder à l’autonomie du jugement. Libérés des « préceptes » et des « formules », devenant seuls maîtres de leur raison, ils pourront penser par eux-mêmes, « marcher seuls » d’un « pas assuré ».

Kant et l’espace public : explication de sa théorie politique

Néanmoins ce processus d’affranchissement par rapport aux tuteurs est plus facile à conquérir collectivement qu’individuellement. C’est pourquoi l’éclaircissement progressif d’un peuple est suspendu à une condition : que l’usage public de la raison, la libre circulation des idées et des opinions, de manière orale ou écrite, soit érigé en « droit sacré de l’humanité » (Habermas retiendra cette théorie de l’espace public démocratique). La censure est jugée comme un « despotisme spirituel » qui ne nie pas seulement la liberté de publier ou de communiquer oralement des idées, mais également la liberté de penser.

Pense par toi-même est donc un appel au passage à la majorité de la raison, une invitation à devenir adulte, une injonction à devenir autonome. Cetter leçon de Kant résume à elle seule toute la philosophie des Lumières.

Extraits du texte “Réponse la Question : Qu’est-ce que les Lumières ?”

“Qu’est-ce que les Lumières ? La sortie de l’homme de sa minorité dont il est lui-même responsable. Minorité, c’est-à-dire incapacité de se servir de son entendement  sans la direction d’autrui, minorité dont il est lui-même responsable puisque la cause en réside non dans un défaut de l’entendement mais dans un manque de décision et de courage de s’en servir sans la direction d’autrui. Sapere aude ! Aie le courage de te servir de ton propre entendement. Voilà la devise des Lumières.”

” Qu’un public s’éclaire lui-même est plus problable; cela est même presque inévitable pourvu qu’on lui accorde la liberté”

– “Un public ne accéder que lentement aux Lumières. Par une révolution on peut bien obtenir la chute d’un despotisme personnel ou la fin d’une oppression reposant sur la soif d’argent ou de domination, mais jamais une vraie réforme du mode de penser”

 

Pour aller plus loin sur Kant et la philosophie des Lumières :

La Philosophie des Lumières 

La Philosophie de Kant

You may also like...

5 Responses

  1. Jean-Jacques Monot says:

    Il manque un mot dans votre 3ème extrait !!!

    “Un public ne [[[peut]]] accéder que lentement aux Lumières …”

  1. 21/05/2012

    […] Qu’est-ce que les Lumières chez Kant […]

  2. 23/06/2012

    […] Qu’est-ce que les Lumières chez Kant […]

  3. 05/10/2012

    […] Qu’est-ce que les Lumières chez Kant […]

  4. 26/12/2012

    […] sa réponse envoyée au journal le Berlinische Monatsschrift, intitulée Réponse à la question : qu’est-ce que les Lumières ? Il s’agit pour nous de montrer à travers l’étude de la notion kantienne de publicité la […]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *