Méthode de la Dissertation Philosophique

Comment réussir une dissertation de philosophie ?

La dissertation philosophique effraie, voire terrorise plus d’un élève de terminale. Pourtant, les élèves commencent dès la seconde, en français, en histoire ou en économie, à rédiger des dissertations. Il n’y a donc a priori pas de nouveautés en terminale philo. Mais sa réussite passe par la maîtrise d’une méthode.

Pour rassurer tout le monde d’emblée, sachez que :

  1. la dissertation est avant tout une question de méthode. Si vous acquérez en cours d’année les fondamentaux, vous ne serez pas démuni le jour de l’épreuve de philosophie
  2. il n’existe pas de dissertation parfaite, mais de bonnes voire très bonnes dissertations.
  3. la dissertation porte sur le programme de terminale. Si vous avez révisé vos notions et vos cours, vous ne risquerez pas la copie blanche.

Ceci posé, voici quelques astuces qui vous permettront de vous aider à construire vos dissertations de philosophie :

Le sujet : Interrogez le !

Le contenu du sujet

Décortiquez le sujet donné par le prof (ou par le jury le jour du bac) : essayez de définir tous les termes.

Ne paniquez pas si la signification d’un des termes du sujet ne vous saute pas au yeux, vous tenterez de le définir par la suite.

La format du sujet

La format du sujet donné est-il interrogatif (en quoi consiste ma dignité ?) ou bien est-ce un simple intitulé (devoir et bonheur) ? Cela vous aidera à construire votre problématique.

Le Plan de la dissertation : en 3 parties !

Le plan annonce la structure de votre dissertation.

Il doit au minimum inclure :

– une première partie (thèse, ou bien définition du sujet)

– une seconde partie (antithèse, ou thèse si votre première partie est consacrée à la définition du sujet)

– une troisième partie (synthèse, c’est-à-dire dépassement du sujet donné et réponse à la problématique)

L’introduction de la dissertation : Justifiez le sujet

L’introduction à plusieurs rôles :

– justification du sujet (demandez vous : En quoi le sujet est intéressant ? En quoi y-a-t-il matière à disserter ?)

– formulation de la problématique

La problématique consiste à reformuler les termes du sujet et à en expliciter les termes.

– Annonce du plan de la dissertation

Le développement : Argumentez

Le mot-clé est : Argumentez. Vous pouvez (presque) tout dire dans une dissertation tant que vos justifiez et détaillez vos arguments.

Vos développements (structuré en trois parties) doit équilibrer théorie (philosophes classiques) et pratique (utilisez toute votre expérience et votre culture : cas de la vie quotidienne, article de journaux, émission TV, livre, …)

Une dissertation sans théorie paraît creuse, une dissertation sans pratique sera jugée trop conceptuelle.

La conclusion : Soyez bref

La conclusion doit ramasser ce que vous avez semé. Soyez bref (10/15 lignes sont généralement suffisantes) et répondez à la problématique de manière claire (évitez les “ça dépend”)

Pour voir un cas concret, consultez notre exemple de dissertation rédigée.

56 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment moderation is enabled. Your comment may take some time to appear.