Les philosophies d’Héraclite et de Parménide

Héraclite philosophe

Héraclite VS Parménide, ou le Néant VS l’Etre

Héraclite et Parménide sont deux philosophes grecs, vraies figures de proues du présocratisme.
Les Fragments d’Héraclite et ceux de Parménide (De la Nature) ont été l’objet d’une foule de commentaires, de Platon à Heidegger. L’influence d’Héraclite  sera décisive sur Nietzsche, notamment sur sa théorie dionysiaque.

Héraclite et le mouvement universel : La philosophie mobiliste

Héraclite décrit un monde en mouvement, dominé par l’élément du feu, un monde chaotique dans lequel l’homme de raison peine à trouver sa place. Voici quelques extraits de Héraclite :

– “On ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve”

– “La guerre est la père de tout, et de toute chose”

– Aussi faut-il suivre le (logos) commun ; mais quoiqu’il soit commun à tous, la plupart vivent comme s’ils avaient une intelligence à eux”

– “II n’y a qu’une chose sage, c’est de connaître la pensée qui peut tout gouverner partout”

– “Ce monde a toujours été et il est et il sera un feu toujours vivant, s’alimentant avec mesure et s’éteignant avec mesure”

– Le Soleil est nouveau chaque jour”

– “Ce qui est contraire est utile; ce qui lutte forme la plus belle harmonie; tout se fait par discorde”

– “Les hommes n’espèrent ni ne croient ce qui les attend après la mort”

– “L’homme éprouvé sait conserver ses opinions”

– “Ce monde été fait, par aucun des dieux ni par aucun des hommes ; il a toujours été et sera toujours feu éternellement vivant, s’allumant par mesure et s’éteignant par mesure”

– “Ils ne comprennent pas comment ce qui lutte avec soi-même peut s’accorder. L’harmonie du monde est par tensions opposées, comme pour la lyre et pour l’arc”

– “Il faut savoir que la guerre est commune, la justice discorde, que tout se fait et se détruit par discorde”

– “Je me suis cherché moi-même”

Parménide et l’être : Une philosophie éléate

Parménide, au contraire, défend une philosophie de l’harmonie universelle. L’homme sage doit trouver sa place dans le Cosmos, faire partie du Tout Universel.

“L’être est, le non-être n’est pas”

– “Tu ne réussiras pas à couper l’Être de sa continuité avec l’Être, de sorte qu’il ne se dissipe au-dehors, ni il ne se rassemble”

– “La première voie de recherche dit que l’Être est et qu’il n’est pas possible qu’il ne soit pas. C’est le chemin de la certitude, car elle accompagne la vérité. L’autre c’est que l’Être n’est pas et nécessairement le Non-Être est. Cette voie est un sentier étroit où l’on ne peut rien apprendre”

– “Tu ne peux avoir connaissance de ce qui n’est pas, tu ne peux le saisir ni l’exprimer”

26 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment moderation is enabled. Your comment may take some time to appear.