Qu’est-ce qu’un Philosophe ?

C’est la question la plus difficile de la philosophie. Certains diront qu’il n’y a pas de définition, mais uniquement une pratique de la philosophie, une philosophie en action. En fait, il y a autant de définitions que de philosophes et de professeurs. La recherche de la sagesse semble être une définition limitée. Donc disons que la philosophie correspond à une manière de questionner le monde environnant et soi-même. La philosophie est un questionnement. Sur soi, sur les autres et sur le monde en général.

Les Philosophes, de l’Antiquité à nos jours :

L’histoire de la philosophie a été faite par les principaux philosophes, avant tout en Occident (mais pas seulement).

Les Philosophes de l’Antiquité ont fondé la notion de rationalité et ont apporté la logique (base du raisonnement), les fondements de la réflexion politique et les éléments de la vie bonne. Les philosophes grecs et romains les plus célèbres sont: Platon, Aristote, Socrate, Epicure et Epictète, sans oublier les présocratiques (Parménide, Anaxogore, Héraclite, …)

Les philosophes du Moyen-Age ont pensé avec Dieu en toile de fond. Politique et subjectivité ont été traité par le prisme de la pensée de Dieu. C’est sans doute pour cette raison que le Moyen-Age n’est pas la période la plus “philosophique”. Saint Augustin et Thomas d’Aquin ont été les plus grands penseurs de la théologie occidentale.

Les philosophes de la Renaissance sont encore marqués par Dieu, mais l’humanisme prédomine : More, Machiavel, Montaigne ou encore Erasme ont placé l’homme au centre de la réflexion philosophique.

Au 17ème siècle, les philosophes radicalisent encore l’approche de la Renaissance en approfondissant l’humanisme: Descartes en tête, fera de la subjectivité le cadre indépassable de la philosophie. Hobbes, Locke et Bacon en Angleterre révolutionnent la pensée politique en inventant le libéralisme politique et le despotisme éclairé). Leibniz, en Allemagne, s’est fait l’interprète de Descartes.

Au 18è siècle, siècle des Lumières, les philosophes ont révolutionné l’approche philosophique :  politique, esthétique et métaphysique sont pensées désormais sans référence à Dieu. Rousseau, Voltaire en France; Kant, Fichte en Allemagne ou encore Smith en Angleterre ont placé l’homme au-dessus de tout, le rendant capable d’organiser lui-même son monde. L’homme sort de l’état de nature métaphysique dans lequel le Moyen-Age l’avait placé.

Le 19ème siècle, siècle Romantique, apparaît comme une régression de ce point de vue : Hegel réintroduit l’Esprit (sorte de Dieu chez Hegel) mais Kierkegaard, philosophe danois, et Nietzsche, penseur allemand, viendront battre en brèche la philosophie de Hegel et la pensée systématique. Kierkegaard annoncera ainsi l’existentialisme en pensant l’homme comme un être libre, et Nietzsche en défendant la radicale solitude de l’homme et en annonçant le Surhomme. Marx, de son côté, remettra aussi en cause l’idéalisme de Hegel en affirmant la primauté du matérialisme.

Le 20ème siècle est un siècle majeur de philosophie, difficilement synthétisable en quelques phrases. L’existentialisme (Sartre, Heidegger, Camus), la phénoménologie, la théorie psychanalytique, le structuralisme, le féminisme, la théorie critique, la déconstruction et la philosophie analytique sont les courants contemporains majeurs.

Pour aller plus loin :

Les Grands Philosophes

Les Philosophes Allemands

Les Philosophes Français 

26 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *