Marx et la Dictature du prolétariat


[Téléchargez l'application La-Philosophie sur Google Play]


Qu’est-ce que la dictature du prolétariat chez Marx ? Définition du concept

La philosophie de Karl Marx est une philosophie de l’histoire. En d’autres termes, Marx pense que l’histoire humaine obéit à des forces qui sont le moteur de l’histoire. Chez Marx, cette force est la lutte des classes.

Marx relate l’histoire de l’humanité à l’aune de la lutte des classes :

–          Dans l’Antiquité, le modèle de production était celui de l’esclavage.

–          Au Moyen-âge, le servage (relation serf/seigneur) était le modèle dominante.

–          A l’ère industrielle, le servage a été remplacé par le salariat, modalité patron/employé.

Dans tous les cas, les sociétés sont structurées par un rapport dominant-dominé (classe possédante/classe prolétaire).

Or, le projet philosophique de Marx est de libérer les classes dominées, de les affranchir de la sujétion. Pour cela, Marx affirme que la société, juste, du futur, doit être sans classe. Cette construction d’une société libre doit passer par des étapes, dont la dictature du prolétariat est une étape majeure.

Voici les étapes de ce processus :

–          Prise de conscience de l’appartenance de classe et du rôle historique du prolétariat

–           Révolution et dictature du Prolétariat, afin de contrecarrer les tentatives de contre-révolution. Cette dictature doit prendre la forme d’une démocratie révolutionnaire

–          Socialisme (mise en commun de toutes les propriétés)

–          Communisme (société sans classes)

Pour résumer, voici la définition de Marx dans la Critique du programme de Ghota :

« Entre la société capitaliste et la société communiste, se place la période de transformation révolutionnaire de celle-là en celle-ci. À quoi correspond une période de transition politique où l’État ne saurait être autre chose que la dictature révolutionnaire du prolétariat »

Leave a Reply