Category: Recherches

0

Lecture de Bartleby le Scribe (Herman Melville)

Bartleby, le dernier des barbares « Nuit et jour à tout venantje chantais, ne vous déplaise. Vous chantiez ? J’en suis fort aise : Eh bien ! Dansez maintenant. » (La Fontaine) Le barbare selon L’Encyclopédie de Diderot est « le nom que les Grecs donnaient par mépris à toutes les nations qui ne...

0

Le pouvoir, entre fascination et désir

C’est un désir singulier que de rechercher le pouvoir pour perdre la liberté, ou de rechercher le pouvoir sur autrui en perdant le pouvoir sur soi-même. Bacon, Essais de Politique et de Morale, XI, 1612. Combien, parmi nous, dès lors qu’une once de pouvoir se trouvait entre nos mains, ont constaté que les lumières...

0

Plaidoyer pour une maïeutique empiriste

Introduction Dans notre article précédent (cf. De la science comme expérience de l’absurde), nous avions exploré l’étroite relation qui existe entre connaissance et ignoranceet qui nous a progressivementconduit vers une relation analogue, entre complexité du monde et incertitude. Malheureusement ce dernier couple convient bien moins à l’homme, dont la rationalité abhorre la...

0

Anna Gaskell : des contes de féé à l’acide

Des contes de fées revus à l’acide, telle pourrait être qualifiée l’œuvre d’Anna Gaskell comme un entre-deux permanant entre le conte féerique et l’inquiétante histoire mortifère, entre le ludique enfantin et la fausse innocence assassine. L’entre-deux comme suspension dans l’indétermination, dans l’indécision, comme un positionnement esthétique, intellectuel, sexuel absolument impossible à maintenir....

0

La Philosophie de François Jullien

Deux ouvrages publiés la même année chez Grasset, une pensée originale et percutante, deux raisons suffisantes pour proposer un retour sur la pensée du sinologue et philosophe français François Jullien. Dé-coïncidence François Jullien explore avec Dé-coïncidence un sujet qui suscite bien des débats en philosophie et en psychanalyse. Et le philosophe a...

0

La philosophie de la main invisible (Adam Smith)

« C’est la main invisible du marché ! ». La célèbre métaphore d’Adam Smith est souvent caricaturée comme l’argument principal des thuriféraires du marché et du laisser-faire. Dans cette perspective, elle serait la justification mythologique sommaire du développement sans frein des inégalités, juste puisque chacun serait libre, et bénéfique dans la mesure où il conduirait,...

0

L’héritage, entre pesanteur et projection

<« Les vices d’autrefois sont devenus les mœurs d’aujourd’hui » affirme Sénèque dans ses Lettres à Lucilius (64). Le philosophe revenait à un autrefois, à un passé afin de démontrer que le présent se et s’est construit contre le passé, niant ses valeurs en lui préférant ses vices. Il y questionnait, déjà, la...

0

Le déterminisme de Spinoza : éthique de vie pour un Homme plus fort ?

Baruch Spinoza (1632 – 1677), philosophe hollandais célèbre pour avoir été excommunié de la communauté juive en raison de la définition qu’il donnait à Dieu. Considéré comme le précurseur de la philosophie moderne, il réfute l’existence du libre-arbitre et stipule que la Nature et Dieu ne font qu’un. L’illusion du libre-arbitre influencera...

0

De la science comme expérience de l’absurde

Introduction « Ce monde en lui-même n’est pas raisonnable, c’est tout ce qu’on peut en dire. Mais ce qui est absurde, c’est la confrontation de cet irrationnel et de ce désir éperdu de clarté dont l’appel résonne au plus profond de l’homme »1. Un demi-siècle après la publication du Mythe de Sisyphe d’Albert Camus,...

0

[Critique] Un bonheur sans mesure (Laurence Devillairs)

Laurence Devillairs vient rabattre les cartes de la pensée du bonheur en implorant ses lecteurs de ne plus s’arrêter à leurs petits bonheurs. Elle fait le réquisitoire des tenants du bonheur simple pour mieux amener son éloge d’un bonheur incommensurable. Voici trois raisons de lire cet essai. Pour en finir avec le(s)...

0

Miossec, une philosophie en musique

Le chanteur et parolier brestois écume les studios depuis plus de vingt ans, avec un sens de la formule et un regard acérés, parfois bienveillant, souvent désabusé, mais toujours lucide sur la société moderne et la difficile quête du bonheur.