Idées Innées – Descartes


[Téléchargez l'application La-Philosophie sur Google Play]


Dans les Méditations Métaphysiques, Descartes distingue trois types d’idées :

–          Les idées innées (qui sont des vérités que Dieu a mis en moi)

–          Les idées adventices (celles provenant de l’extérieur)

–          Les idées factices (celles, immanentes, que je crée)

Les innées innées et la métaphysique idéaliste

 La croyance de Descartes en l’existence des idées innées le situe dans la tradition rationaliste remontant à Platon. Le rationalisme affirme que la connaissance de la réalité découle des idées de la raison, et non des sens. La recherche métaphysique implique donc d’apprendre à penser avec l’intellect. La méthode cartésienne se propose ainsi de débarrasser l’homme de ses idées confuses liées aux sens pour se concentrer sur celles, claires et distinctes, de la raison.

« Nous apprenons à connaître les vérités innées par la puissance de notre intelligence, sans aucune expérience sensorielle. Toutes les vérités géométriques sont de cette sorte – et pas seulement les plus évidentes, mais toutes les autres. Par conséquent, Socrate interroge un jeune esclave sur les éléments de la géométrie et rend ainsi le garçon capable d’extirper certaines vérités de son propre esprit alors même qu’il ignorait leur existence, tentant ainsi d’établir la doctrine de la réminiscence. Notre connaissance de Dieu est de cette sorte »

L’existence des idées innées sont aussi, chez Descartes, une preuve supplémentaire de l’existence de Dieu. Car, selon Descartes, si ces idées claires et distinctes sont en moi, c’est que quelqu’un les y a mise, or ce ne peut être que Dieu.

Leave a Reply