La phénoménologie de Merleau-Ponty


[Téléchargez l'application La-Philosophie sur Google Play]


Maurice Merleau PontyLa phénoménologie de Merleau-Ponty : Corps, Dialectique et Perception

Maurice Merleau-Ponty est une des plus grandes figures de la phénoménologie, avec Husserl, Sartre et Heidegger.. Il a écrit principalement :

–          Structure du comportement (1942)

–          Phénoménologie de la perception (1945)

–          Sens et Non-sens (1948)

–          Les Aventures de la dialectique (1955)

–          Signes (1960)

Décrire concrètement le réel, comprendre l’expérience humaine, « revenir aux choses mêmes », selon le précepte de Husserl : tel fut l’effort, sans cesse renouvelé, de Merleau-Ponty, actualisé dans toute son œuvre.

Qu’est-ce que l’existence selon Merleau-Ponty ?

Maurice Merleau-Ponty a édifié une philosophie existentielle : il a fait porter son analyse sur l’existence, conçue comme acte sur le monde, comme ce mouvement par lequel l’homme est aux choses et s’engage dans une situation physique et sociale.

–          Comme chez Sartre (son ancien condisciple à l’Ecole normale supérieure, avec lequel il fonda, à  la Libération, la revue Les Temps Modernes) l’existence désigne, chez Merleau-Ponty, le fait de surgir dans le monde et de prendre en charge la société et l’univers. Simone de Beauvoir parlera pourtant de pseudo-sartrisme à l’égard de la philosophie de Merleau-Ponty, lui reprochant à la fois de s’approprier sa pensée et de la déformer.

Cette « existence » dont nous parle Merleau-Ponty est évidemment concrète et incarnée dans un corps.

–          C’est le corps, conçu comme un ensemble de significations vécues, et non pas comme une réalité matérielle au sens strict, qui conditionne toute notre expérience et notre existence : à la notion de corps matériel se substitue, chez Merleau-Ponty, l’idée de corps propre, d’organisme qualifié par son appartenance à une destinée.

–          Elucidant le sens de l’expérience du corps, le philosophe redéfinit le schéma corporel, comme représentation unitaire et vécue de nos différents organes corporels.

–          Je connais la position de chacun de mes membres par un « schéma corporel », où ils sont tous enveloppés.

Ainsi, ce n’est pas à notre réalité abstraite que s’intéresse Merleau-Ponty, mais au corps animé et à la chair.

–          L’esprit et le corps se reflètent l’un l’autre, bien davantage qu’ils ne s’opposent.

–          Parlons d’une fonction spirituelle du corps et d’une incarnation de l’esprit, au lieu d’opposer deux termes, en réalité joints et unis.

L’histoire chez Merleau-Ponty :

Soucieux de description concrète, le philosophe ne pouvait se désintéresser ni de l’histoire elle-même, ni de la dimension historique de toute expérience humaine.

Sans accepter une explication strictement économique du devenir historique, Merleau-Ponty s’est, bien souvent, inspiré des analyses et des thèmes marxistes, sur lesquels il a fait porter sa réflexion.

–          Le marxisme est fondé sur l’idée de l’intelligibilité de l’histoire : le sens de l’histoire désigne, dans le marxisme, cette notion d’un ensemble global, orienté et intelligible.

–          Nuançant ces thèmes, Merleau-Ponty approfondit, en une dialectique inséparable, sens et non-senssens renvoyant à un noyau de significations issues de l’homme, et le non-sens, à ce fond (inhumain) sur lequel se profilent toutes nos entreprises historiques. historiques, le

Mais comment dépasser les oppositions traditionnelles et concevoir, dans leur unité, sens et non-sens, liberté et nécessité ?

–          Merleau-Ponty est resté, bien souvent, fidèle au travail de la pensée dialectique, conçue comme réunification des opposés, comme négation ne s’épuisant pas à exclure le positif, comme pensée des contradictoires.

–          Cette dialectique de Merleau-Ponty est incontestablement moins systématique et plus ouverte que celles de Hegel et de Marx.

Ainsi Merleau-Ponty a-t-il brillamment questionné l’univers vécu de la perception et de l’existence concrète et, d’autre part, la vie historique et politique. Il a été un analyste lucide de notre temps et une figure majeure de la phénoménologie en France.

2 Responses

  1. gil says:

    C’est ce qui s’appelle un exposé superficiel et pompeux, l’un étant indissociable de l’autre.
    Aucune pédagogie- est-ce d’ailleurs le souci de ce site?

15/03/2012

[…] merleau ponty phenomenologie merleau-ponty phénoménologie de la perception explication merleau ponty la phénoménologie La phénoménologie de Merleau-Ponty : Corps, Dialectique et Perception – Philosophes […]

Leave a Reply