Principe de raison suffisante

Le principe de raison suffisante, dans sa forme classique, indique que rien n’est sans raison (nihil sine ratione), autrement dit qu’il n’y a pas d’effet sans cause.

Chez Leibniz, ce principe est placé au cœur de toute la connaissance, aussi bien en métaphysique, en physique qu’en science morale. Car si les choses sont sans raison, le monde devient absurde selon Leibniz. Au final, Dieu est la cause dernière dernière et ultime, ce qui justifie toute chose existante.

C’est ce principe de raison suffisante qui sera discuté par les philosophies de la liberté, ces derniers prônant au contraire un principe de facticité.

Arthur Schopenhauer, dans le Quadruple Principe de raison suffisante, se penchera aussi sur question de la causalité.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>