Philosophie et Religion

religion philosophie

La religion et la philosophie

Il faut bien distinguer la religion des philosophes de la religion des théologiens.

La religion est souvent conçue, dans les doctrines philosophiques du XIXe et du XXe siècles, comme scission de l’homme d’avec lui-même (Feuerbach), réalisation fantastique de l’être humain (Marx), ou même comme expression « névrotique » (Freud). La religion est-elle un soleil illusoire ? C’est la question que posent certaines analyses modernes.

Du latin religio, son étymologie est à dissocier. Elle a trait à la pratique religieuse, au culte. Elle vient du verbe relegere, qui signifie recueillir, rassembler ou religare qui signifie lier, attacher.

Deux conceptions de la religion peuvent être envisagées :

- Objectivement, elle est une institution dont l’objet est de rendre à Dieu honneur et hommage. Elle est un ensemble de pratiques et de rites relatifs à une réalité sacrée, séparée du profane.

- Selon la conception subjective, elle est le sentiment intérieur du Sacré, avec croyance en la divinité et foi.

Définitions de la religion par les Philosophes :

Hegel :

« La religion représente l’esprit absolu non seulement pour l’intuition et la représentation, mais aussi pour la pensée et la connaissance. Sa destination capitale est d’élever l’individu à la pensée de Dieu, de provoquer son union avec lui et de l’assurer de cette unité. La religion est la vérité, telle qu’elle est pour tous les hommes. L’essence de la véritable religion est l’amour. » (Analyse de la Phénoménologie de l’Esprit)

Gandhi :

« Si un homme atteint le cœur de sa propre religion, il atteint également le cœur des autres religions. »

Marx :

« La religion est le soupir de la créature accablée, le cœur d’un monde sans cœur, comme elle est l’esprit d’une époque sans esprit. Elle est l’opium du peuple. »

« La religion est la théorie générale de ce monde, sa somme encyclopédique, sa logique sous forme populaire, son point d’honneur spiritualiste, son enthousiasme, sa sanction morale, son complément solennel, sa consolation et sa justification universelles. Elle est la réalisation fantastique de l’être humain parce que l’être humain ne possède pas de vraie réalité. »

Tolstoï :

« La vraie religion, c’est, concordant avec la raison et le savoir de l’homme, le rapport établi par lui envers la vie infinie qui l’entoure, qui lie sa vie avec cet infini et le guide dans ses actes. »

Baudelaire :

“Quand bien même Dieu n’existerait pas, la religion serait encore sainte et divine” (citations de Baudelaire)

Lamartine :

“Dieu n’est qu’un mot rêvé pour expliquer le monde”

5 Responses to Philosophie et Religion

  1. Mike says:

    cool comme travail

  2. [...] rappelons que la religion est au programme du bac de [...]

  3. [...] ses adeptes à un infantilisme psychique et en leur faisant partager un délire collectif, la religion réussit à épargner à quantité d’êtres humains une névrose [...]

  4. [...] La vie sans religion est une vie sans principe, et une vie sans principe est comme un bateau sans [...]

  5. Abou ka says:

    Marx :

    « La religion est le soupir de la créature accablée, le cœur d’un monde sans cœur, comme elle est l’esprit d’une époque sans esprit. Elle est l’opium du peuple. »

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>