Terrorisme vs Démocratie, ou le soin de la démocratie


[Téléchargez l'application La-Philosophie sur Google Play]


democratie terrorisme

1 600 victimes. Ce chiffre effroyable est celui du nombre de victimes de l’Etat Islamique depuis 2013. Que signifient ces attaques ? Comment le monde occidental peut-il, doit-il réagir ? Comment défendre la démocratie contre ce qui apparaît de plus en plus inexorable, à savoir la terreur au quotidien ?

La force fragile des démocraties

La devise de Paris, Fluctuat nec mergitur (Il est battu par les flots, mais ne sombre pas) rappelle la conception de Blaise Pascal sur la nature humaine :

L’homme n’est qu’un roseau, le plus faible de la nature; mais c’est un roseau pensant. Il ne faut pas que l’univers entier s’arme pour l’écraser : une vapeur, une goutte d’eau suffit pour le tuer. Mais quand l’univers l’écraserait, l’homme serait encore plus noble que ce qui le tue, parce qu’il sait qu’il meurt, et l’avantage que l’univers a sur lui, l’univers n’en sait rien

Les démocraties sont à l’instar de l’homme pascalien faibles, mais conscientes de leur faiblesse. Contrairement aux autres régimes, notamment la dictature qui, d’emblée, construit son autorité sur la force, une démocratie s’offre et se présente comme le régime le plus vulnérable de tous. Ouvert à la critique, à ses ennemis. Chacun peut clamer son opposition, sa haine de la démocratie. Mais ceci constitue, paradoxalement, son plus grand atout : dès qu’elle est attaquée, elle est immédiatement soutenue, protégée, défendues. En témoigne les témoignages spontanés des opinions publiques, partout dans le monde, de solidarité dès que l’un d’entre elles est touchée. Pour preuve, rappelons que jamais dans l’histoire des conflits modernes un groupe terroristes n’a renversé une démocratie.

Les démocraties face au vide

Hannah Arendt, dans Les origines du totalitarisme, disait ceci à propos du nazisme :

C’est dans le vide de la pensée que s’inscrit le mal

Ce qui frappe dans le discours terroriste et dans leurs “revendications”, c’est sa vacuité. Or, il est plus difficile d’argumenter contre un adversaire sans argument. L’argument démocratique de la non-violence, de la tolérance ou de la laïcité a-t-il encore du poids face à la violence aveugle des kamikazes ? Oui, face au vide, les démocrates doivent remplir, occuper, monopoliser l’espace de la parole. La démocratie est bavarde : l’arrêt de la conversation ou du débat signifierait la renonciation à sa nature.

Mais le niveau des débats doit s’adapter. Les assemblées nationales ne peuvent plus répondre à elles seules au défi posé par des ennemis intérieurs et extérieurs. Face à un ennemi international, le débat doit avoir lieu au niveau mondial. L’asphyxie du financement et de l’armement du terrorisme, ainsi que sa surveillance, doivent être coordonnés pour être efficaces. Et les citoyens doivent être consultés afin de poser des limites à ces mesures. N’est-ce pas ainsi la bonne opportunité pour créer un parlement mondial ? N’est-ce pas le moment de poser l’embryon d’un espace public mondial ?

Développer le soin de la démocratie

La démocratie est le régime le plus bavard disions-nous. Mais c’est un discours de haine (des migrants, des musulmans) ambiant alimenté de tous bords qui doit être inversé. La lutte contre le terrorisme est toujours plus long qu’une guerre traditionnelle, et les discours devraient être plus dirigés pour le soin de la démocratie que contre les terroristes. Ainsi, les récentes mesures sur la déchéance de la nationalité ne contiennent aucune positivité. Les responsables politiques auraient tout à gagner à réhabiliter l’amour de la démocratie de ses principes (liberté de destin, égalité de conditions, fraternité entre citoyens, laïcité envers toutes les religions).

Sans cela, difficile donc pour les jeunes générations de comprendre à quel point sont précieux les avantages de nos sociétés. Sans cela, c’est un habitus culturel et politique de rejet qui sera transmis aux générations futures. Sans cela, le vide sera toujours rempli par le terrorisme.

2 Responses

  1. u4fifa says:

    You fall for it every time.

  2. Salut,je suis un passionné de la philosophie,j’aimerais bien de venir un eminent philosophe,dans la mesure que je dispose toutes les connaissances requises.J’espère que vous allez m’aider à en devenir.

Leave a Reply