En-soi / Pour-soi


[Téléchargez l'application La-Philosophie sur Google Play]


Les termes d’en-soi et de pour-soi ont été crées par Sartre dans l’Etre et le Néant, même si l’origine de ces concepts se trouve chez Hegel.

Ils forment à eux deux l’ontologie de Sartre, sa théorie du réel.

L’en-soi désigne le monde des choses physiques (un coupe-papier, un cendrier), monde fixe et statique dans lequel les choses ont une essence, c’est-à-dire une fonction déterminée.

Le Pour-soi, au contraire, renvoie au monde de l’existence. L’homme est donc un être pou-soi, autrement dit sans essence, il n’est qu’une existence libre jetée dans le monde. C’est à lui de se construire une essence.

Les hommes, pourtant, selon Sartre, cherchent sans cesse à fuir leur condition, via les conduites de mauvaise foi (chercher à se chosifier, à se réifier, bref à se donner une essence). En témoignent les exemples de la coquette, de l’amour, du garçon de café.

Pour résumer, l’en soi est le mode d’être des choses, le pour-soi le mode d’être des hommes.

6 Responses

  1. Wauthoz says:

    Je lis la page : http://la-philosophie.com/en-soi-pour-soi

    et je trouve ceci :
    “L’en-soi désigne le monde des choses physiques (un coupe-papier, un cendrier)”
    ne trouvez-vous pas que pour désigner le monde des choses physiques, il y a des objets plus généraux qu’un coupe-papier ou un cendrier (il faudrait fumer moins cher rédacteur), par exemple un arbre (en référence à l’arbre originel) ou un bâtiment (afin d’inclure les objets produits).

    encore un détail : il manque le r à pour-soi dans la phrase : “L’homme est donc un être pou-soi,…”

    Toutefois, merci pour votre site instructif.

    Michel Wauthoz

  2. gerard says:

    Il a choisi ces objets là car ils sont présents dans l’œuvre de Sartre. Le coupe papier, par exemple, est dans la scène 5 de Huis-Clos. Donc avant de critiquer cultivez vous un peu.
    Malouvith

  3. fredarmoni says:

    je croyais qu’à l’origine de l’en-soi et du pour-soi était Marx… voire Hegel?

    • Krumm says:

      C’est noté au début de l’article : si le concept “en-soi/pour-soi” est la base de la philosophie de Sartre, il n’en demeure pas moins que c’est Hegel qui introduit cette notion. On la trouve notamment dans sa définition de l’opinion, dans une oeuvre dont le titre m’échappe : “Une opinion est mienne ; ce n’est pas une idée en soi générale, existant

      • Krumm says:

        en soi et pour soi. La formulation”créées par Sartre” est effectivement fausse, même s’il s’est largement approprié le concept.

  4. Magic says:

    Il me semble que Kant emploi en-soi (la chose en soi) avant hegel; Lire la critique de la raison pure

Leave a Reply

Your email address will not be published.