L’Existence en philosophie


[Téléchargez l'application La-Philosophie sur Google Play]


philosophie existence

Philosophie et Existence

Sans avoir été ignorée ou occultée par la pensée du Moyen-Age ou la réflexion du XVIIIe siècle, la notion d’existence trouve ses plus riches développements au XIXe siècle (Kierkegaard) et à l’époque moderne, avec Merleau-Ponty et Sartre, selon lequel « l’existence précède l’essence ». De 1945 à 1960, le terme d’existence devient d’usage courant.

Existentia en latin, le terme existence désigne communément l’ensemble des évènements d’une vie humaine. Pensée au titre de la philosophie, la notion d’existence s’entend du fait de se trouver là concrètement. Il s’agit d’un surgissement de l’homme dans le monde (par opposition à l’essence).

Définitions de Philosophes sur l’existence :

– Sartre :

« … par définition, l’existence n’est pas la nécessité. Exister, c’est être là, simplement ; les existants apparaissent, se laissent rencontrer, mais on ne peut jamais les déduire. »

« Par [existence], nous n’entendons pas une substance stable qui se repose en elle-même mais un déséquilibre perpétuel, un arrachement à soi de tout le corps. »

– Merleau-Ponty :

« L’existence au sens moderne, c’est le mouvement par lequel l’homme est au monde, s’engage dans une situation physique et sociale qui devient son point de vue sur le monde. »

« L’existence est le mouvement permanent par lequel l’homme reprend à son compte et assume une situation de fait. »

– Saint Thomas :

« il est manifeste que ce que j’appelle l’existence est l’acte des actes et la perfection des perfections. »

– Kierkegaard :

– “La meilleure preuve de la misère de l’existence est celle qu’on tire de la contemplation de sa magnificence”

– “L’existence est le récif sur lequel la pensée pure fait naufrage”

– Camus :

– “L’homme est la seule créature qui refuse d’être ce qu’elle est”

– Schopenhauer:

– “La vie d’un homme n’est qu’une lutte pour l’existence avec la certitude d’être vaincu”

2 Responses

  1. Jeny says:

    Bon sujet !

17/12/2012

[…] Le Voyage au bout de la Nuit est le premier et le plus célèbre roman de Louis-Ferdinand Céline. Au-delà de la révolution stylistique apportée par Céline, il s’agit d’un roman initiatique dans lequel Bardamu, le héros, va apprendre la misère et le vide de l’existence. […]

Leave a Reply