La Philosophie des Lumières

philosophie des lumieres

Le projet Philosophique des Lumières : La Civilisation

On appelle souvent le 18ème siècle le “siècle de la Raison” ou le “Siècle des Lumières“. C’est parce que le monde occidental a été infléchi par ce groupe informe des Lumières, à la fois philosophie, mouvement culturel et politique, lequel a cherché à instituer la raison dans tous les domaines de l’esprit. Le projet des Lumières est de substituer la raison partout où c’est possible: face à la foi aveugle, à la superstition, au régime autocratique et arbitraire, à la force brute et à la ruse en politique, au poids de la tradition dans les institutions sociales, aux instincts primitifs ou aux sentiments incontrôlés dans les relations et la morale en général. Autrement dit, le projet est de civiliser l’homme et son environnement, en s’appuyant sur la raison humaine.

Le siècle des Lumières vise à construire pour l’humanité un avenir qui se caractérise par la rationalité scientifique, la croyance en le progrès technique, la démocratie, la tolérance religieuse (y compris la liberté de ne pas croire en Dieu), la paix universelle, et l’amélioration continue de la vie des peuples tant en termes de confort physique que d’éducation. Exit les guerres fanatiques, la règle des monarques absolus et les aristocrates privilégiés, l’ignorance d’une population qui avait été maintenu dans son état pendant trop longtemps. Exit l’esclavage, la torture et les peines cruelles.

Les pères philosophiques de ce mouvement sont René Descartes et John Locke, les penseurs du 17ème siècle. L’application pratique et le développement de ces impulsions est largement due aux travaux d’un groupe d’intellectuels français, les encyclopédistes. Ils ont écrit la première encyclopédie systématique des connaissances humaines, publié entre 1751 et 1772. Parmi les encyclopédistes, on peut citer Voltaire, Diderot et Rousseau. Au-delà de la philosophie et la lutte des idées, l’Encyclopédie a cherché à améliorer concrètement l’existence des individus. En effet, des articles sur l’assèchement des marais, l’amélioration des conditions sanitaires, la mise à disposition de nouvelles terres pour la production agricole, la construction de canaux et des routes en témoignent. Ces penseurs on voulu faire de la société un lieu confortable, sûr, prévisible et équitable.

Les Lumières et l’autodétermination : une philosophie politique

L’objectif  du siècle des Lumières était l’autodétermination, c’est-à-dire la faculté à décider pour soi-même en toute indépendance. Sur un plan personnel, chaque individu doit avoir le droit de déterminer par lui-même sa façon de vivre. Sur le plan social et politique, les Lumières prônent un gouvernement démocratique autonome : les citoyens d’une société éclairée n’ont nul besoin d’un monarque ou un autre figure du père pour penser et pour délibérer.

Sur le plan de la survie physique, les Lumières prônent un contrôle des forces et des ressources de la nature au profit des êtres humains. Sécheresses, inondations, tempêtes, épidémies, ont rendu l’humanité impuissante vis-à-vis de la nature. En témoigne le fameux poème de Voltaire sur le tremblement de terre de Lisbonne, dans lequel Voltaire s’indigne du fatalisme leibnizien : l’homme doit domestiquer la nature pour maîtriser son destin. La science et la technique sont des éléments clés de l’humanisme des Lumières.

Les Lumières sont donc un puissant courant de pensée, une source d’inspiration pour les philosophes et les hommes politiques qui leur ont succédés.

Les livres de notre partenaire

la philosophie des lumières

Emmanuel Kant : Réponse à la question : Qu’est-ce que les Lumières ?

Ce texte de Kant constitue, de loin, la meilleure introduction à l’esprit de la philosophie des Lumières. Ce court essai résumé en effet l’ensemble des grands principes développés par Voltaire, Rousseau ou encore Diderot ou Adam Smith
Acheter ce livre

 

You may also like...

6 Responses

  1. 23/06/2012

    [...] La Philosophie des Lumières  [...]

  2. 10/09/2012

    [...] un philosophe des Lumières, auteur majeur de l’Encyclopédie, du Supplément au voyage de Bougainville ou encore [...]

  3. 23/10/2012

    [...] Candide, Voltaire structure la philosophie des Lumières en s’adressant au philosophe allemand Leibniz, qui défend une conception naïve du [...]

  4. 23/10/2012

    [...] Voltaire, Rousseau : ces philosophes des Lumières ont tous pensé la démocratie à l’aune de leur problématique personnelle. Chez [...]

  5. 21/12/2012

    [...]  Jean-Jacques Rousseau est un philosophe genevois de langue française considéré comme un des principaux philosophes des Lumières [...]

  6. 17/01/2013

    [...] la vie politique, censée garantir aux citoyens une participation dans les affaires publiques. Les Lumières feront entrer cette notion dans l’histoire avec la Révolution [...]

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>