Les fac de Philosophie


[Téléchargez l'application La-Philosophie sur Google Play]


sorbonne

sorbonne

La philosophie après le bac : Comment choisir la bonne fac de philo ?

La question du choix de la faculté pour poursuivre des études en philosophie est à prendre au sérieux. Posez-vous les bonnes questions.

Pendant les cours de philosophie de terminale, vous avez eu vos premiers étonnements (au sens platonicien). Au bac de philo, vous avez obtenu une excellente note à l’épreuve. Pas excellente ? Bonne du moins , et vous pensez que, décidément, la philosophie est une matière qui mériterait d’être approfondie après le bac ? Vous avez raison (même si nous pensons que 12 au bac est un minimum pour envisager sérieusement des études de philosophie). Vous souhaitez donc vous inscrire dans une faculté et commencer des études de philosophie ? Voici quelques conseils d’anciens étudiants et un panorama des principales UFR de philosophie en France qui pourront vous être utile.

Voici donc notre guide pour étudier la philosophie après le bac :

Quelle faculté choisir ? Les UFR de philosophie en France :

La philosophie a la chance d’être, en France, une filière dite “désectorisée”. Contrairement au droit par exemple, vous pouvez donc choisir la faculté qui vous plaît. C’est aussi une filière intégralement publique, donc peu chère, contrairement au Commerce, dont l’enseignement se fait surtout dans les Ecoles privées. Ce double avantage ne doit pas vous décider à choisir n’importe quelle faculté, sachant que les débouchés seront nombreux à la sortie.

Les fac de philosophie à Paris :

Paris et la région parisienne détient bien sûr le record du nombre d’UFR de philosophie : plus de 10 UFR de philosophie sont représentées en Ile-de-France :

Paris – 1 : Sur le site de Tolbiac (Paris 13è), l’UFR de Paris-1 est assez ancien (1969). Réputé, l’UFR accueille néanmoins trop d’étudiants (près de 2 000 chaque année). Mais sa force réside dans ses double licences (philo/droit ; philo/lettres; philo/sciences politiques), ce qui est assez rare.

Paris – 4 (Sorbonne: L’UFR de Philosophie de Paris IV est le plus ancien et le plus réputé. 1 200 étudiants environ chaque année.

Points positifs à retenir :

  • la présence de professeurs réputés mondialement (notamment Alain Renaut, directeur de l’UFR)
  • Les bi-licences, notamment celles en partenariat avec Sciences Politiques
  • Le lieu, au coeur du quartier Latin, à proximité des librairies principales
  • La bibliothèque, une des plus prestigieuses de Paris

Point négatif :

  • les deux premières années s’effectuent au Centre Clignancourt, dans le XVIIIè arrondissement, un peu isolé géographiquement, mais dont l’ambiance est très bon enfant.

Paris – 8 : La fac de Vincennes offre l’UFR la plus iconoclaste de France. Créée en 1969, cette faculté se distingue par une approche postmoderniste de la philosophie (Deleuze, Bensaïd ou Badiou y ont enseigné). L’Art est une des thématiques fortes de l’UFR de Paris-8. Cependant, nous ne recommandons pas cette faculté, encore assez mal connue.

Paris – 10 : L’UFR de philosophie de Nanterre, qui jouit d’une bonne réputation, ne propose pourtant qu’une option philosophie en licence, et un master généraliste. Lévinas, Baudrillard, Ricoeur,  ou encore Jean-Luc Marion ont été professeurs à Nanterre.

Paris – 12 : La faculté de Créteil a récemment ouvert une UFR de philosophie. De renommée très faible, l’UFR de philosophie est embryonnaire. Créteil est surtout connue pour ses UFR scientifiques. A noter : une double licence Philosophie / Histoire.

Paris – 14 (Marne-la-Vallée) : Ouverte il y a trois ans, cette faculté propose un intéressant Master Éthique et Politique, mais n’offre aucune formation de philosophie en Licence.

Les fac de philosophie en régions :

Aix-en-Provence (Université de Provence) : A déconseiller car la philosophie n’est traitée que comme une discipline mineure, au sein de l’UFR “Civilisations et Humanités”.

Lille : Licence de très bon niveau, nombreux masters (Philosophie générale et histoire de la philosophie spécialité Ethique, politique et société, …)

Lyon : L’UFR de Lyon offre le plus grand éventail de choix en termes de spécialisations (Licence Sciences humaines et sociales, mention Culture et Humanités,Licence Sciences humaines et sociales, mention Droit – Philosophie,Licence Sciences humaines et sociales, mention Philosophie,Master Sciences humaines et sociales, mention Philosophie, spécialité Culture et Santé,Master Sciences humaines et sociales, mention Philosophie, spécialité Ethique et Développement Durable,Master Sciences humaines et sociales, mention Philosophie, spécialité Histoire de la philosophie,Master Sciences humaines et sociales, mention Philosophie, spécialité Muséologie et Culture Visuelle,Master Sciences humaines et sociales, mention Philosophie, spécialité Philosophie contemporaine,Master sciences humaines, mention Philosophie, spécialité Métiers de l’Enseignement). L’UFR est de très bon niveau.

Strasbourg : Formation très complète, de la licence au doctorat. UFR reconnu.

Rennes : Formation exhaustive au sein de l’UFR de philosophie. A noter : Un master option Gestion des entreprises, une initiative intéressante.

Nous n’avons pas référencé tous les UFR présents en régions.

 

Note : cet article, qui est le reflet d’une étude assez approfondie sur les fac de philo en France, est sujet à débat depuis quelques années et n’est plus mis à jour. Les nombreux commentaires de qualité permettent de mettre en perspective les informations livrées dans l’article. Nous vous invitons à les lire.

48 Responses

  1. Etienne FREDERIC says:

    comment avoir un certificat ou un diplome ou meme une licence apres avoir suivi un cours de philosophie que vous proposez?

    • philocours says:

      Nous ne proposons pas de formation diplomante. Votre seule solution est de vous inscrire en faculté. Notre guide des fac vous donne les clés pour choisir.

    • philocours says:

      Le programme jusqu’en master semble sérieux, mais l’UFR de Nice Sophia Antipolis jouit d’une réputation moindre.

  2. François says:

    Bonjour,

    Après 3 ans de prépa, j’envisage d’aller en master de philosophie à Rennes. Est-ce un bon choix? Mon objectif est l’agrégation ou le capes, et je ne sais pas si cet UFR a de bons résultats. J’ai tout de même contacté de préfèrence l’UFR de Rennes, car, si possible, je préfère ne pas aller à Paris.

    Bien à vous

    • philocours says:

      L’UFR de philo de Rennes jouit d’une bonne réputation, même si les fac parisiennes obtiennent de meilleurs taux d’admission aux concours. Bonne chance et tenez nous au courant de votre réussite.

  3. Alex says:

    Paris IV

    Point négatif :
    les deux premières années s’effectuent au Centre Clignancourt, dans le XVIIIè arrondissement

    Détrompez-vous! Ambiance “familiale”. Beaucoup mieux que la maison-mère (Sorbonne) où tout le monde se croise, sans chaleur humaine.

    • philocours says:

      Effectivement, c’est plus familial. Reconnaissez que le Centre Malesherbes, pour les lettres et les langues, est plus accueillant.

      • Myriam says:

        Malheureusement vous avez tort.
        Deux ans à clignancourt, un an à Malesherbes, et je peux vous assurer que le centre de Clignancourt est mille fois plus agréable : locaux, personnel, “ambiance”, bibliothèque, cafétaria … Tout y est mieux. Le centre Malesherbes reste froid et sans vie. De plus, les services comme la bibliothèque ou la cafétaria y sont de moindre qualité comparé à Clignancourt. Rectifiez ceci parce que c’est vraiment à l’opposé de la réalité …

  4. Dominique says:

    Vous dites “La philosophie a la chance d’être, en France, une filière dite “désectorisée”. Contrairement au droit par exemple, vous pouvez donc choisir la faculté qui vous plaît. ”
    Mon fils souhaite s’inscrire soit à Paris 1, soit à Paris 4, et il est actuellement en Terminale dans l’Académie de Montpellier. Il y a une semaine, nous nous sommes rendus au CDI de la Sorbonne où on nous a dit que les élèves de l’Académie de Paris étaient prioritaires. Qu’en est-il exactement ?
    Merci d’avance,
    Dominique

    • philocours says:

      Bonjour Dominique,

      La priorité académique ne devrait pas poser de problème puisque le nombre d’élèves de Paris qui souhaite s’inscrire à la Sorbonne est plutôt raisonnable.
      Nous vous recommandons donc qu’il exprime ses choix en ce sens.

      • Dominique says:

        Merci pour votre réponse – inscription faite sue APB et on attend l’ouverture de SESAME…

  5. MC says:

    Que pensez-vous de l’Université de Caen ?

    • philocours says:

      L’UFR Sciences de l’homme a effectivement un département philosophie, mais sa réputation, en France et a fortiori à l’étranger, est très faible.

  6. bala says:

    Bonjour!
    Qu’en est-il de l’ufr philo de montpellier 3? A t-il bonne réputation? Je crois que Michel Henry et François Zourabichvili étaient profs dans cette fac…

  7. italie says:

    Et la pilosophie á l’Université de Poitiers? Je vais bientôt effectuer une licence á Rome en philosophie et je veux faire un master en France pour étudier la philosophie moderne, libertine, clandestine et illuministe. Où en France? Merci pour les conseils.

  8. Poyjo says:

    Que pensez vous de la fac de philosophie de Toulouse?

    • philocours says:

      bon cursus effectivement. L’UFR de Toulouse n’a pas à palir de ses concurrentes à Paris.

      • DéclaréInapte says:

        Après toutes ces informations non seulement complémentaires, mais contradictoires dans ce fil de commentaire, de deux choses l’une : ou bien vous n’aimez pas modifier ce que vous avez écrit une première fois, ou bien vous refusez le tiers-exclu 🙂

        …À moins finalement que vous dédaignez l’opportunité, offerte par google, d’être “la” référence lorsque l’on recherche : réputation+philosophie+faculté (pour le moment 2e).

        • philocours says:

          Bonjour,
          L’article est mis à jour régulièrement. D’autre part, les commentaires ne sont ni supprimés ni modifiés. Libre à chacun donc de donner son sentiment sur telle ou telle faculté.

  9. Marc says:

    Bonjour,

    Je conclus actuellement ma dernière année de licence d’histoire à l’étranger dans le cadre du programme d’échange ERASMUS.

    L’année étant bientôt finie, je prépare donc logiquement la suite de mon parcours scolaire.

    Dans cette optique, j’envisage m’inscrire en L3 de philosophie. En revanche j’hésite beaucoup sur la destination. Etant inscrit à Strasbourg, j’ai d’ores et déjà commencé les démarches administratives pour m’inscrire dans l’UFR de Strasbourg.

    Par contre j’aurais voulu quelques renseignements à propos de Paris IV et Paris X.

    Effectivement, il se trouve qu’à Paris IV le programme de troisième année m’intéresse fortement en cela que l’université propose lors des deux semestres un cours sur la métaphysique et un cours sur l’histoire de la philosophie indienne. Voulant continuer dans un master d’histoire des religions spécialisé sur l’inde, le programme de la Sorbonne me correspondrait.

    En revanche, j’ai ouïe dire que le mauvais encadrement des enseignements et que la faible disponibilité des professeurs à Paris-Sorbonne gâchent la qualité des thèmes avancés.

    Mais je n’ai que l’avis d’un ami et de forums dont la fiabilité laisse à désirer. C’est pourquoi j’aurais voulu un avis sur la question.

    Les mises en garde à propos de Sorbonne sont-ils justifiées ?! Si oui, dois-je tout de même prendre le risque, puisque le programme est adapté à mon projet professionnel ?

    Merci de votre réponse,

    Marc.

  10. Kévin says:

    Bonsoir (ou bonjour – selon l’heure à laquelle vous me lisez),

    Je suis actuellement étudiant en licence de philosophie à la faculté de Paris 12 – Créteil (fin de deuxième année de licence). Ce pourquoi je me permets d’ajouter quelques renseignements complémentaires à propos de cette licence. (Si je suis parfois un peu emphatique voire partial, je vous prie d’avance de m’excuser…)

    Commençons par la double licence philosophie/histoire. Il se trouve que j’ai, dans ma promotion, deux camarades qui la suivent. Il est vrai que c’est vraiment, vraiment très intéressant comme l’on peut s’en douter. Elle permet d’élargir les horizons, les opportunités pour la suite des études… Cependant, cela rajoute aussi énormément de travails en plus (comme l’on peut s’en douter également) alors faut-il être franchement motivé, et bosseur. Mais le jeu en vaut la chandelle.

    Par ailleurs, il y a également de proposé une double licence philosophie/communication ; et je suis moi-même cette formation. Elle est plus légère que la double licence philosophie/histoire, et en réalité presque équivalente (en terme de travail à fournir et de nombres d’heures à suivre) que la licence monodisciplinaire. Tout en comportant exactement les mêmes avantages que la double licence décrite au paragraphe précédent.

    Ensuite, pour son penchant scientifique… C’est une réalité et je connais une camarade (formation littéraire et artistique) qui n’a pas supporté et qui va aller tenter sa chance, l’année prochaine, voir si l’herbe n’est pas plus verte (et moins scientifique) dans une autre faculté… Mais, tout de go, corrigeons, et il ne s’agit pas de dire simplement que notre formation est plus porté « sciences », bien plutôt, précisons qu’il y a aussi de la logique (oui, nuance n’est-ce pas…) et puis qu’il y a de la philosophie des sciences et presque de l’histoire des sciences. D’autant que depuis peu, elle s’est assagie, et propose, en plus de la formation en philosophie des sciences… De forts et solides enseignements en philosophie politique !

    Enfin, je finirais mon panégyrique avec le meilleur (pour la fin c’est bien connu), et même, par LES meilleurs : les professeurs. Que ce soit en philosophie des sciences, ou bien en philosophie politique, nous sommes entre de très bonnes mains. Je n’en citerai que deux. M. Ali Benmakhlouf, notamment vice-président du CCNE – Comité Consultatif National d’Ethique, qui nous enseigne la philosophie arabe médiévale en plus de l’histoire de la logique ; Mme Monique Castillo, éminente kantienne retentissante ; et Frédéric Gros, foucaldien brillant. (Zut, j’en ai cité trois… Je vous prie de m’excuser…)

    PS : et l’ambiance aidant dans le choix des facultés, je précise que tous les étudiants de l’ensemble de l’université sont ouverts, sympathiques (ceux que j’ai rencontré jusqu’ici en tout cas) et, comme nous sommes très peu en cours (dix en deuxième année lors des jours les plus bondés…) les professeurs sont très accessibles et disponibles pour tous renseignements ou aides complémentaires.

    Voilà, j’espère n’avoir pas été trop long, ou trop excessif.

  11. Mitch says:

    Qu’en est-il de la fac de de Nantes ?

    • philocours says:

      Petit UFR que celui de Nantes. Des modules intéressants et originaux tel que Philosophie de la Musique. On note l’absence de formation doctorale et de préparation au CAPES.

  12. Cid says:

    Et pour la fac de Lyon ? Est elle interessante ?

  13. DéclaréInapte says:

    Il faudrait donner des sources à ce que vous appelez réputation internationale. Caen en-dessous de Paris-8 ? Peut-être. Sans doute même, avec un peu de logique. Mais sans s’appuyer sur une méthode fiable, pourquoi vous croire lorsque vous comparez Strasbourg et Nantes ? Cela ne fait que rajouter des rumeurs à la rumeur.

  14. Edouard says:

    Bonjour, que pensez vous de l’ ICP à paris ? Vaudrait-il mieux que je m’inscrive à la Sorbonne ?

  15. Maxime says:

    Bonjour,

    Que pensez vous de l’UFR de philosophie de Grenoble?
    Quels sont vos critères et vos références, pour juger de la valeur d’une UFR?

    Merci,

  16. Isabelle Pariente-Butterlin says:

    Je suis Professeur de Philosophie à l’Université d’Aix-Marseille, dont je dirige le Département de Philosophie. Vous êtes mal informés : notre département existe à part entière au sein de l’UFR qui regroupe d’autres départements, offre une formation complète, en Licence, Master, il offre plusieurs parcours, et prépare aux concours de recrutement. La philosophie n’est absolument pas traitée comme une discipline mineure au sein de l’UFR mais y a une place réelle. Nous travaillons avec deux centres de recherches, l’IHP et le CEPERC. Si seulement vous aviez cliqué sur notre site web, vous le sauriez, et vous auriez constaté que nous y continuons une tradition restée vivante à Aix, avec une offre de formation complète et une réelle dynamique de recherche.
    http://gsite.univ-provence.fr/gsite/document.php?project=philo

  17. Antoine says:

    Bonjour,

    Je suis étudiant en psychologie à l’université catholique de louvain-la-neuve en belgique, près de bruxelles. J’entame à présent ma dernière et 5ième année de psychologie, et en parallèle, je fais une année préparatoire (passerelle) en philosophie. J’aimerais dès l’année prochaine, suivre un master de deux ans en philosophie. Et, pour diverses raisons, je suis interressé par la faculté de philo de l’université michel de montaigne bordeaux 3. Avez-vous des informations à son propos? renommée française et internationale? enseignants et chercheurs de qualité? spécialité de la faculté? merci beaucoup.

  18. Rosebud says:

    Celle de Nice vaut largement celles de Paris sur le plan de la réussite, les professeurs sont tout bonnement époustouflants. À ce niveau-là la réputation d’une fac ne change en rien votre “destin” si vous bossez dur. À bon entendeur !

  19. Antoine says:

    j’entends bien! mais la fac de bordeaux?? avez-vous des infos spécifique à son propos??

  20. Kchan says:

    Bonjour! Je voulais savoir si il était possible d’intégrer une faculté comme celle de Rennes en L2 après avoir fait un an d’hypokhâgne? Où est-il mieux de recommencer en L1 ? >w<

  21. Karl says:

    Bonjour,

    Quelqu’un peut-il me partager son opinion éclairée sur le programme à François-Rabelais? J’aimerais y étudier, mais je ne connais pas sa réputation.

  22. Adele says:

    Bonjour a tous,

    Terminant ma licence de Philosophie cette annee, je me pose evidemment la question du Master et des redoutes debouches.
    Lyon3, dont je suis issue, propose des Master professionels qui sont allechants -je ne crache pas sur l’idee de trouver du travail- mais qu’en est-il dans les faits? Vous fiez-vous a cette idee saugrenue de professionaliser la philosophie, ou conseilleriez-vous plutot un Master recherche?

    Philosophiquement,
    Adele

  23. yasmine says:

    Bonjour, Je suis une Algérienne très intéressée par la philosophie française. J’ai d’excellentes notes en français et je pense m’inscrire dans l’une de ses facs de paris mais comme je ne suis malheureusement pas dans une école internationale je doute qu’ils m’acceptent dans la fac de paris 1 ou 4 ! Que me proposez-vous ?

  24. lottie says:

    Quelles universités ont une ouverture vers l’étranger ?
    merci

  25. Dulciel Stone says:

    Mais, qu’en est-il de l’université de Reims ? Je voudrais avoir votre avis.

  26. intéressé. says:

    Et la philo à la fac d’amiens, c’est bien?

  27. Adenolia says:

    Bonjour,

    Je cherche un UFR proposant des licences et masters de philosophie à distance.

    Merci

  28. radi khaoula says:

    j’ai étudier dans cette école

  29. Acanthe says:

    Bonsoir, j’aimerais bien m’inscrire en première année de licence de philosophie en plus de mon cursus actuel. Je suis en dernière année de licence ‘ingénierie économique’ (aucun rapport, donc) et je compte poursuivre le master. Seulement, j’aimerais suivre des cours de philosophie par intérêt, si possible un cursus à dominante lettre ou bioéthique, voire une option psychologie ou sciences cognitives . Seulement , j’habite dans le 13eme, donc je suis très proche de certains centres de la Sorbonne et je préfèrerais cette université pour la simplicité géographique. Est ce possible de cumuler deux parcours, d’en rajouter un en cours de route? N’y a t il pas priorité pour les nouveaux bacheliers ? Si vous pouviez m’indiquer la procedure, ce serait très aimable à vous. Merci beaucoup !

  30. mounia says:

    bonjour , je suis une marocaine et j’habite au maroc , cette année j’ai eu ma licence en philosophie et j’aimerai bien m’inscrire dans une université française et aller vers la france pour poursuivre mes études en philosophie , la seule question que j’ai c’est : est ce que je peux etudier un master en philo en france , sachant que j’ai étudié ma licence en arabe , sinon est ce que c’est vrais qu’il faut refaire la licence en france et en français ??

  31. Didi says:

    Bonjour,
    Que pensez vous de l’université Domuni ? Ils proposent des master reconnus par l’état… Mais est ce un master de qualité ?

  32. Eva says:

    Bonsoir, actuellement en formation scientifique, j’aimerais débuter une L1 de philosophie l’année prochaine. Avez-vous d’autres critères susceptibles de m’aider à comprendre si l’on en est réellement capable ?

Leave a Reply

Your email address will not be published.