Théorie de la justice de Rawls


[Téléchargez l'application La-Philosophie sur Google Play]


Theorie de la justice

La thèse révolutionnaire de John Rawls :

La thèse, fondamentale, posée par John Rawls, est la suivante : une société doit être juste avant d’être égalitaire. C’est autour de cette thèse que s’organisent tous les débats sociaux et politiques modernes sur la répartition des richesses.

Résumé de la justice selon Rawls : Egalité & Justice

La Théorie de la Justice (1971) de John Rawls est sans conteste l’ouvrage de philosophie politique le plus marquant du XXè siècle, suscitant une littérature de commentaires incroyables, des livres-réponses (Walzer, Nozick, Sandel, Nussbaum notamment) et une refonte du paysage philosophique, entre libéraux, libertariens et communautaristes. Le livre suscitera tellement de critiques que John Rawls explicitera pendant 30 ans sa théorie, ajustant et approfondissant les principes de Justice.

L’objectif de l’ouvrage est de repenser les principes qui font d’une société une société juste. En effet, comment concilier justice, liberté et intérêt collectif ? Autrement dit, Rawls se propose de relever le défi de la modernité démocratique.

Introduction à la Théorie de la Justice

Rawls passe en revue les différents principes de justice distributive proposés les philosophes classiques. Comment choisir de manière fondée, justifiée entre les différents principes de justice ?

– La première méthode serait de faire appel à la tradition, qui consiste à maintenir un principe car il a « fait ses preuves ». Cette méthode est injuste selon Rawls l’ancienneté d’une tradition ne signifie pas qu’elle soit juste. Par exemple, l’esclavage peut être considéré comme une tradition, mais cela ne fait pas d’elle un système juste.

Rawls propose une méthode pour établir des principes de justice légitimes, qu’il appelle la « position d’origine » ou « voile d’ignorance ». Rawls postule que les individus sont égoïstes, ce qui implique que l’individu choisira ce qui semble avantageux pour lui. Le voile ignorance est une expérience de pensée qui consiste à mettre les individus dans la position de choisir les principes de justice sans connaître sa future position dans la société : sexe, race, handicaps physiques, classe sociale, … De cette façon, puisque les individus sont rationnels, ils ne voudraient pas appartenir à une race ou un sexe potentiellement victimes de discrimination. Donc, les principes seront opposés à toute forme de discrimination. De même, une personne rationnelle ne voudrait pas appartenir à une génération dont les ressources sont inférieures à la précédente. Ils défendraient donc le principe suivant : “Chaque génération doit disposer de ressources à peu près égales”. Cette expérience permet donc d’améliorer le sort des défavorisés puisque chacun imagine pouvoir l’être.

Les Principes de Justice selon Rawls

Rawls soutient que les individus derrière le voile de l’ignorance choisiraient deux principes de justice :

1. Principe de liberté et d’égalité : Chaque personne a un droit égal aux libertés les plus étendues compatibles avec la liberté des autres.

2. Principe de différence : Les inégalités sociales et économiques doivent être agencés de sorte qu’ils sont à la fois au plus grand bénéfice des moins favorisés, et que les positions soient ouvertes à tous dans des conditions d’égalité des chances.

Le principe de différence assume l’idée que la société ne peut être égalitariste (stricte égalité de fait, sur plan matériel), mais qu’elle doit être ouverte, faire place à la mobilité sociale, selon le principe du mérite (affirmative action, ou discrimination positive en français).

Les livres de notre partenaire

THEORIE DE LA JUSTICE
John Rawls : Théorie de la Justice
Acheter ce livre

 

 

6 Responses

  1. Pierre M. Gesner says:

    Si jamais un jour je reve a avoir une nouvelle facon d’inspirer,je ne m’oublierais jamais de consacrer queques minutes a lire les idees degagees par le Philosophe Rawls a travers le monde philosophique en vue d’enrichir mon inspiration.car les idees du philosophe Rawls marquent en effet une nouvelle voie pour les Amants et Amantes de la lecture..A cet egard pensons au philosophe Francais ,Jean Paul Sartes qui avance ceci: a travers ses pensees philosophiques”La politique est une science,ceux qui l’exercent se montraient joutours qu’ils sont dans le vrais et que les autres ont tort” C’est peut etre a ce sujet que le philosophe Anglais John Rawls dans ses principes de justice opine:”Les individus derrierre le voile de l’ignorance choisiraient deux principes;de justice;a}Principe de liberte…chaque personne a un droit egal aux libertes.les plus entendus compatibles avec la liberte des autres.et que les positions soient ouvertes a tous dans des conditions d’egalites des chances b}Principe de difference,Les inegalites sociales et economiques doivent etre agences de sorte qu’ils sont a la fois grand, benefice des moins favorises” Donc on peut admettre que ce dernier merite de se rattacher a son titre.Philosophe et “Theoricien de la justice”.A bon entendeur salut….

  2. Poggi says:

    Bonjour, excusez-moi de vous déranger, mais il semble manquer un “e” dans :
    2. Principe de différence : Les inégalités sociales et économiques doivent être agencéEs de sorte…
    Merci

10/09/2012

[…] Rawls, dans la Théorie de la Justice, son ouvrage majeur de philosophie politique, pose la question suivante : comment s’assurer […]

  • 08/11/2012

    […] A chaque élection revient la question de l’intégration des minorités. Les partis conservateurs renvoient les minorités au communautarisme, tandis que les partis progressistes formulent une conception libérale, fondée sur la libre appartenance des minorités à la communauté politique. Revenons, pour éclaircir le débat, sur un texte de l’américain Michael Walzer, Sphères de Justice, dans lequel il a critiqué les positions libérales sur les minorités, en particulier celle de John Rawls exprimée dans la Théorie de la Justice. […]

  • 07/12/2012

    […] philosophe américain, a écrit le plus grand livre de la philosophie politique contemporaine: la Théorie de la Justice. Théoricien de la démocratie, son apport est décisif sur les questions de multiculturalisme, […]

  • 17/12/2012

    […] égoïstes, peut être source d’aliénation. Ce débat sera repris au XXème avec succès par John Rawls, lequel a permis de repenser les rapports entre individu, société et […]

    Leave a Reply