Citations de Voltaire : Religion, liberté et Politique

Voltaire philosophie

Bon mots et pensées de François-Marie Arouet, dit Voltaire

Voltaire philosophe ? Cela fera sourire certains. Car s’il n’a pas construit de système philosophique (Voltaire n’est d’ailleurs pas au programme de terminale), sa philosophie reste d’une influence majeure sur la pensée des Lumières. Son Candide ridiculisera la pensée de Leibniz, son pacifisme influencera Alain, il popularisera le libéralisme anglais de Locke et dialoguera de son vivant avec Rousseau sur la politique et l’état de nature.

Voici les citations célèbres de Voltaire sur les principaux thèmes de sa philosophie : la religion et la politique.

Voltaire et la religion :

– “Tant qu’il y aura des fripons et des imbéciles, il y aura des religions. La nôtre est sans contredit la plus ridicule, la plus absurde, et la plus sanguinaire qui ait jamais infecté le monde”

– “L’univers m’embarrasse, et je ne puis songer – Que cette horloge existe et n’ait point d’horloger”

– “Le fanatisme est à la superstition ce que le transport est à la fièvre, ce que la rage est à la colère”

– “La superstition est à la religion ce que l’astrologie est à l’astronomie, la fille très folle d’une mère très sage”

– “Si Dieu n’existait pas, il faudrait l’inventer”

– “Le Christianisme est la superstition la plus infâme qui ait jamais abruti les hommes et désolé la terre”

– “Si Dieu nous fait à son image, nous le lui avons bien rendu”

– “Dieu n’a crée les femmes que pour apprivoiser les hommes”

Voltaire et la liberté d’expression :

– “Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire”

Voltaire et la métaphysique :

– “L’espèce humaine est la seule qui sache qu’elle doit mourir”

– “On aime la vie, mais le néant ne laisse pas d’avoir du bon”

– “Je m’arrêterais de mourir s’il me venait un bon mot”

Citations de Voltaire sur la politique :

– “L’art de gouverner consiste à prendre le plus d’argent possible à une catégorie de citoyens afin de le donner à une autre”

– “Comme le despotisme est l’abus de la royauté, l’anarchie est l’abus de la démocratie”

– “Quand la populace se mêle de raisonner, tout est perdu”

– “Il vaut mieux hasarder de sauver un coupable plutôt que de condamner un innocent”

– “Les hommes, avec des lois sages, ont toujours des coutumes insensées”

– “La politique a sa source dans la perversité plus que dans la grandeur de l’esprit humain”

Voltaire, l’égalité et le peuple :

– “Il est à propos que le peuple soit guidé, et non pas qu’il soit instruit; il n’est pas digne de l’être”

– “Le système de l’égalité m’a toujours paru l’orgueil d’un fou”

– “Je ne connais guère que Jean-Jacques Rousseau à qui on puisse reprocher ces idées d’égalité et d’indépendance, et toutes ces chimères qui ne sont que ridicules”

– “Le travail éloigne de nous trois grands maux : l’ennui, le vice et le besoin”

Voltaire, Leibniz et l’optimisme :

– “Si c’est ici le meilleur des mondes possibles, que sont donc les autres ?” (issue de Candide)

– “L’optimisme est la rage de soutenir que tout est bien quand on est mal”

– “Il faut cultiver notre jardin” (résumé de Candide)

 

 Pour aller plus loin sur Voltaire :

Analyse de Candide de Voltaire

10 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment moderation is enabled. Your comment may take some time to appear.