Stendhal : La Cristallisation

Qu’est-ce que la cristallisation en amour ?

Dans De l’Amour, Stendhal expose sa définition de la cristallisation amoureuse. Un homme rencontre une femme et est ébloui par sa beauté. Comment tombe-t-il alors amoureux ?

La première cristallisation commence. On se plaît à orner de mille perfections une femme de l’amour de laquelle on est sûr ; on se détaille tout son bonheur avec une complaisance infinie. Cela se réduit à s’exagérer une propriété superbe, qui vient de nous tomber du ciel, que l’on ne connaît pas, et de la possession de laquelle on est assuré. Laissez travailler la tête d’un amant pendant vingt-quatre heures, et voici ce que vous trouverez. Aux mines de sel de Salzbourg, on jette dans les profondeurs abandonnées de la mine un rameau d’arbre effeuillé par l’hiver ; deux ou trois mois après, on le retire couvert de cristallisations brillantes : les plus petites branches, celles qui ne sont pas plus grosses que la patte d’une mésange, sont garnies d’une infinité de diamants mobiles et éblouissants ; on ne peut plus reconnaître le rameau primitif. Ce que j’appelle cristallisation, c’est l’opération de l’esprit, qui tire de tout ce qui se présente la découverte que l’objet aimé a de nouvelles perfections.”

Le travail de la passion crée une illusion, ou plutôt une auto-illusion (donc une mystification) de l’être aimé par l’amoureux : la femme réelle n’existe plus, seul existe l’être parfait pour l’amoureux. Stendhal affirme que l’amoureux crée son objet (la femme aimée) à partir d’une réalité, certes, mais d’une telle manière que la femme réelle est transfigurée par la passion.

Et Stendhal de constater de manière ironique :

L’on dirait que par une étrange bizarrerie du coeur, la femme aimée communique plus de charme qu’elle n’en a elle-même

C’est aussi la cristallisation qui rend incommunicable la passion des autres : l’amour crée atour de l’aimé un halo que seul l’amoureux voit et comprend.

Grâce à la cristallisation, Stendhal à mis au jour ce grand mécanisme qui agite le coeur sans forcément que l’homme se contrôle lui-même.

You may also like...

1 Response

  1. fabrice says:

    que tout cela est joliment dit! c’est exactement ce qui se passe quand on est amoureux, en plus l’absence de l’etre aimé n’interrompt pas ce processus de cristallisation, bien au contraire!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *