Le droit des gens chez Grotius

Le droit des gens est concept phare de la philosophie politique, et plus particulièrement de la philosophie de la guerre.

Inventé par Grotius (Du droit de la guerre et de la paix), philosophe néerlandais, ce principe du droit des gens est lié à la relation entre Etats.

Droit de la guerre et de la paix

En effet, les Etats en guerre cherchent à se détruire l’un l’autre, c’est la raison pour laquelle Grotius, en philosophe humaniste, cherche à préserver les peuples de ces guerres entre Etats. Le droit est gens désigne le fait que les Etats doivent éviter de détruire les populations civiles.

Grotius distingue deux types de droit : le droit naturel, fondé sur la raison telle que donnée par Dieu, et le droit volontaire, autrement dit le droit positif. C’est parce que le droit naturel prime sur le droit volontaire que les Etats doivent respecter le droit des gens.

Rousseau, dans le Contrat Social, reprendra à son compte ce droit de la guerre : “la guerre n’est donc point une relation d’homme à homme, mais une relation d’État à État, dans laquelle les particuliers ne sont ennemis qu’accidentellement, non point comme hommes, ni même comme citoyens, mais comme soldats“.

Ce projet sera également radicalisé par Kant dans le Projet de Paix Perpétuelle pour sortir les Etats de leur état de nature, l’idée étant de civiliser les relations inter-étatiques.

L’influence de Grotius sera bien sûr immense sur le droit international, qui distingue aujourd’hui encore le soldat du civil.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *