Intentionnalité

L’intentionnalité est le concept fondateur de la phénoménologie.

Une définition simple de l’intentionnalité serait de considérer la conscience comme une arme toujours braquée sur le monde, incessamment tendue vers lui.

Selon Husserl, qui a repris le terme de son maître Brentano, la structure centrale de l'expérience est son intentionnalité, de son être dirigé vers quelque chose. Une expérience est dirigée vers un objet en vertu de son contenu ou le sens (ce qui représente l'objet) : « toute conscience est conscience de quelque chose »

A partir de cette structure fondamentale de la conscience en tant que conscience intentionnelle, la phénoménologie tente de repenser la conscience tous les champs d’expérience : le temps, l’espace, la conscience de soi, le corps, le rapport à autrui (intersubjectivité, empathie), le langage, la culture, …

Le processus intentionnel de la conscience est appelé noèse, tandis que son contenu idéal est appelé noème. La conscience est dite noético-noématique dans la mesure où elle est le résultat d’une corrélation entre l’acte de pensée et l’objet visé.

L’ensemble des phénoménologues discuteront ou prolongeront ces vues de Husserl sur la conscience intentionnelle (Sartre, Heidegger, Merleau-Ponty, Marion, …)

Join the Conversation

3 Comments

  1. says: fdghgj

    Toute conscience est conscience non seulement d’elle-même,mais de quelque chose qui lui est extérieur. La conscience vise le monde et ses objets, dont autrui.
    A quand un

  2. says: Demarche Monique

    Bonjour,
    Je suis suivie par un psychologue suite à une dépression Mon mari a 90 ans et moi, 86 ans; il est en maison de repos suite à un AVC et on a détecté chez lui une maladie à corps de Lewy ; ces graves affections l’ont rendu grabataire et à certains moments , dément : il a eu des hallucinations, allait se marier, venait d’avoir un enfant… Son état cognitif s’est fortement amélioré mais il ne s’exprime plus beaucoup . Jusqu’à l’AVC en 2018, à 85 ans, il suivait des cours de philosophie à l’ULG. J’aurais pu, à cette époque , lui demander de m’aider à faire un travail sur l’intentionnalité (sujet de ses cours – Husserl, Brentano…), réflexion que m’a demandé de faire, le psychologue qui essaie de m’aider dans l’aide que je souhaite apporter à mon mari, aide qui m’épuise et me fait ressasser notre triste relation de couple, au cours de nos 60 et quelques années de vie commune. Pouvez-vous me conseiller pour démarrer cette réflexion ou me donner une “trame”. Je suis “bloquée.
    Je vous remercie.
    Monique Demarche.

Leave a comment
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d’apparaître.