Intentionnalité

L’intentionnalité est le concept fondateur de la phénoménologie.

Une définition simple de l’intentionnalité serait de considérer la conscience comme une arme toujours braquée sur le monde, incessamment tendue vers lui.

Selon Husserl, qui a repris le terme de son maître Brentano, la structure centrale de l’expérience est son intentionnalité, de son être dirigé vers quelque chose. Une expérience est dirigée vers un objet en vertu de son contenu ou le sens (ce qui représente l’objet) : « toute conscience est conscience de quelque chose »

A partir de cette structure fondamentale de la conscience en tant que conscience intentionnelle, la phénoménologie tente de repenser la conscience tous les champs d’expérience : le temps, l’espace, la conscience de soi, le corps, le rapport à autrui (intersubjectivité, empathie), le langage, la culture, …

Le processus intentionnel de la conscience est appelé noèse, tandis que son contenu idéal est appelé noème. La conscience est dite noético-noématique dans la mesure où elle est le résultat d’une corrélation entre l’acte de pensée et l’objet visé.

L’ensemble des phénoménologues discuteront ou prolongeront ces vues de Husserl sur la conscience intentionnelle (Sartre, Heidegger, Merleau-Ponty, Marion, …)

You may also like...

2 Responses

  1. fdghgj says:

    Toute conscience est conscience non seulement d’elle-même,mais de quelque chose qui lui est extérieur. La conscience vise le monde et ses objets, dont autrui.
    A quand un

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *