Qu’est-ce qu’un parti politique ? Essai de définition politique

partis politiques
Définition du parti politique

La récente démission du sénateur Mélenchon de la direction du Parti Socialiste (PS) relève surtout du coup d’éclat politique pour marquer son refus de la victoire de Ségolène Royal. En effet, la motion de cette dernière est arrivée en tête à quelques jours du congrès de Reims, lors duquel les socialistes doivent choisir un nouveau premier secrétaire.

Mais cette démission pose une question sans doute plus importante : qu’est-ce qu’un parti politique ? Ou plutôt qu’est-ce qui le fait se maintenir ?

La définition classique des sciences politiques note qu’un parti est une organisation dont le but est la conquête et la conservation du pouvoir (défintion finaliste et non substantialiste). Autour de ce but se réunissent des individus mettant en commun des moyens. Ces moyens sont logistiques, financiers, mais aussi et surtout idéologiques (au sens neutre : corpus d’idées et de représentations). Au départ, les membres d’un parti doivent être idéologoquement homogènes. Quelle doit être ce degré d’homogénéité et de proximité idéologique ?

Cependant, et c’est à ce moment que les partis ont des difficultés, un parti doit vivre : il doit évoluer car le monde, sur lequel il veut agir, évolue lui aussi. Or, les membres d’un parti peuvent commencer à diverger, au point de ne plus pouvoir se réclamer du même parti. C’est la scission, résultat d’une trop grande différence.

Parti = Unité/Différence

Résumons : un parti doit maintenir deux choses pour survivre :

  • Identitié / Unité (trop d’unité conduit à un parti mou, sans débats donc sans idées)
  • Différence / Hétérogénéité (trop de différence rend la discussion impossible)

Cette dialectique implique qu’il faille des ressemblances, au départ, pour pouvoir diverger par la suite. Un parti politique doit donc être deux choses à la fois : unique et multiple. Hegel, dans sa Phénoménologie de l’esprit, appelle cela l’identité de l’identité et de la différence.

Ce principe peut expliquer une bonne partie de l’histoire des partis politiques, de leur naissance à leur mort. La lutte des ego peut même être incluse dans ce principe d’identité/différence : les politiques, au-delà de leur personne, servent toujours des directions politiques différentes, l’hétérogénéité des projets est alors cause de la scission.

You may also like...

2 Responses

  1. Anonymous says:

    votre définition de la démocratie est politiquej'aurai aimé une définition philosophique

  2. Anonymous says:

    qu'est ce qu'un parti politique : réponse simple : le ps et l'ump sont la caricature des partis

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *