Philosophie et Humour : la copie la plus drôle de la décennie

Dans le registre copie à ne pas reproduire, nous avons trouvé celle-ci … Elle décroche la palme de l’originalité … Vous êtes juge …

Nous déconseillons bien sûr cette approche le jour de l’épreuve du bac philo, le sens de l’humour  n’étant pas une valeur universelle …

Car manifestement, le correcteur n’a pas apprécié les références publicitaires ou tirées des comics, jugeant le “devoir à refaire” .

Vous noterez dès le départ : “Epreuve de : Philosophie, HELAS” …

Ainsi, cet exemple de copie de bac philo est clairement un contre-exemple, aussi drôle ou originale soit cette tentative …

You may also like...

26 Responses

  1. nelly says:

    Le sens de l’humour ne s’apprend pas dans les écoles .Apparemment ,ce (ou cette) prof pourrait passer à la rafinerie ,car meme en admettant que le travail soit hors-sujet ,il ou elle aurait pu ajouter un peu de piquant dans son commentaire.!!!

  2. palpatine says:

    Question stupide, réponse stupide, pas une seule faute d’orthographe, grande originalité, fluidité du propos, voilà quelqu’un qui a de l’avenir ! (contrairement à un prof de philo — plus ou moins inachevé –, si je voulais être un peu méchant 🙂 )

    (je me demande jusqu’à quel point la signature des parents est exigible, au passage — en fait, l’école, quand j’y repense, c’est un peu comme le monde du travail, un vaste monde de non-droit où l’on accumule les actions inutiles mais exigées) (une réflexion à mener sur le libre-arbitre, en somme)

    • bacC says:

      Personnellement, je suis d’accord avec palpatine. C’est vrai , pas une faute d’orthographe, c’est fluide , extrêmement spirituel et loin d’être idiot ou hors sujet. Il nous remet tout cela bien , j’entends de façon académique pour le jour du BAC et il peut très bien décrocher une bonne note. Moi je lui collais 20 et lui aurais demandé de me refaire le devoir car au bout du compte dans sa conclusion , l’élève reconnaît qu’il ne sait pas ( éviter la copie blanche) et qu’il est donc inachevé…Si son prof avait retenu Socrate, il se serait souvenu de la maïeutique … c’est le prof qui est inachevé! Quant à la remarque sur le fait qu’il s’agit d’une section scientifique, c’est hors sujet aussi; j’ai un BAC C et j’ai eu la meilleure note de mon département pour ma section et le sujet choisi ( Hegel). Je suis d’accord avec philocours : J’ADORE !! :))

  3. philocours says:

    D’accord avec Nelly. Le Prof manque d’humour. Nous, on adore (même si bien sûr il faut déconseiller ce genre d’approche le jour du bac …)

  4. Kugub says:

    A noter qu’il s’agit d’un élève de série S!
    Très fort en tout cas

  5. Philosophe oriental says:

    tres tres fort ce petit… hehe

  6. Ignatius says:

    N’importe quoi ! Révoltant, scandaleux.

    Une crasse ignorance qui s’étale, un manque de culture assourdissant et vous applaudissez….

    ….

    “Moitié homme, moitié Robot”, c’est Bioman, pas Goldorak !

    Cons de jeunes !

  7. silistri says:

    Qu’un lycéen manque de culture, je peux le comprendre.
    Contrairement à la littérature, je pense que la philosophie est à la porté des personnes les plus simples: nos expériences et nos réflexions personnelles peuvent étoffer des idées parfois très originales!

    Et puis après tout, peut-être que cet étudiant élargira ses centres d’intérets à mesure qu’il murira…

    Les fautes d’orthographe ne m’auraient absolument pas gêné ni même choqué (quand on voit les mails qui circulent dans le monde professionnel).

    En revanche, ne pas savoir structurer son discours et construire une argumentation est plutôt pathétique pour étudiant d’une filière scientifique…

    Qu’un étudiant se réfugie dans l’humour bas de gamme pour s’épargner un travail de réflexion, OK !! c’est humain…
    Qu’on l’encourage dans ce sens est complètement grotesque.

    • catcat says:

      Juste pour te rassurer Sillistri,
      ce lycéen ne manque en ancun cas de culture, a et a toujours eu une multitude de centres d’intérets bien différents, ne fait pas ou très peu de fautes d’orthographes car il a toujours été un très bon élève, MAIS, effectivement la Philosophie était une torture pour lui, chacun ses goûts !

      Au passage, il a monté sa propre boîte, a très bien réussi dans sa vie 🙂
      Il faut juste

  8. Jeremy says:

    Enfin quelqu’un qui a compris le surréalisme!!

  9. oadjdoazj says:

    Premièrement : il y a des fautes d’orthographe : “desfois” ou “des fois” n’est pas français, on écrit “parfois” ; on n’écrit pas “nécéssité” mais “nécessité”.

    Deuxièmement : vous avez tort de croire que le prof de philo devrait s’émerveiller devant un tel tissu d’absurdités, aligner des slogans de publicité est au maximum drôle mais cela ne s’appelle pas de la philosophie.

    Troisièmement : @palpatine, tout l’enjeu du sujet relevait, à mon avis, de ce qu’on entend par “inachevé”, la copie ne manifeste aucune réflexion dans ce sens… et toi non plus. Avant de déclamer qu’un sujet est inutile voire même stupide, tu ferais mieux de t’interroger. Si tu n’es pas capable de saisir l’intérêt du sujet, tu es le seul à blâmer.

    Quatrièmement : “(une réflexion à mener sur le libre-arbitre, en somme)”, voilà la remarque de quelqu’un qui ne pense pas et ne sait pas penser. Remâcher un concept tant de fois rebattu sans lui donner de l’originalité, ne pas voir ce qu’il a de dérangeant voire même de paradoxal ou encore ne pas conduire la réflexion que tu sommes toi-même d’effectuer c’est être parfaitement idiot. Tu fustiges le “monde” du travail ou “l’école” pour son non-sens mais tu ferais mieux d’appliquer tes critiques à ton propre comportement. Par ailleurs il semblerait que tu te perdes toi-même dans ta ponctuation alambiquée ce qui est assez ridicule.

    Cinquièmement : je ne vois pas quoi on peut dire que cet élève est “fort” : il se fout de la gueule du prof qui a passé au moins un trimestre à lui enseigner les rudiments de l’histoire de la philosophie et de la méthodologie, voilà une bonne manière de le remercier.

    Sixièmement : quant à la “référence” à Socrate, je crains que tu ne saches pas de quoi tu parles et tu ferais mieux de lire le Théétète avant d’en parler, “BacC”. Je reconnais l’intérêt de ton commentaire qui m’a fait cependant doucement rire : fondre le Socrate historique et le Socrate de Platon en un seul puis le rapprocher d’un ignare de terminale S était quand même assez osé.

    Dernièrement : il n’y a aucune chance que cette copie ait une bonne note ; la philosophie est la pensée libre pas la pensée du n’importe quoi et du n’importe comment agrémenté de références qui serviraient de preuve ou de démonstration.

  10. Ojiva says:

    Tout compte fait… C’est pas si mal que la fonction publique soit en train de disparaître… Quand je vois ce genre commentaire (oadjdoazj) et en plus coincé prétentieux. Vivement que les profs soient remplacés par des machines, ordinateurs et compagnie, même si la différence ne se verra pas, au moins on pourra parler d’égalité dans les notes et on ne économisera un budget destiné à des ingrats.
    Mes propos ne sont rien que pour toi : Oadjdoazj

  11. oadjdoazj says:

    Ahah : on sent le frustré du système scolaire qui s’est toujours senti intelligent mais qui a toujours eu de mauvaises notes parce que “les profs ne le comprenaient pas”, pauvre chou.

    P.S. : je ne suis pas prof.

  12. gontrand says:

    @oadjdoazj N’importe quoi. L’élève a manifestement voulu jouer un tour à son prof. Aucun signe de frustration, aucune amertune ne transpire. Mais une intelligence sarcastique… qui n’est pas pas non plus à la portée de tout le monde

  13. steph_paris says:

    je trouve un peu scandaleux que ce site, plutôt bien fait et complet, exhibe ce type de copie de philosophie de bac … dommage, car cela montre un exemple désastreux aux élèves qui passent l’épreuve de bac dans 2 jours !!!

  14. Marco says:

    Slt! je suis désespéré je suis en sérié L j’ai fait un devoir de philo et c’est évident j’ai fais un hors sujet combien pourrais je avoir?

    • philocours says:

      Bonjour Marco.

      Difficile de vous répondre précisément sans voir votre copie.
      Une chose est certaine : si votre copie est hors-sujet,vous n’aurez pas la moyenne.
      En revanche, si votre copie est bien argumentée, bien structurée autour de votre problématique, il est possible que vous méritiez un 8.

      Tenez-nous au courant.
      L’équipe La-Philosophie.com

  15. joe says:

    très malin cette approche ludique de la philosophie. Ce gars maîtrise parfaitement l’ironie socratique …

  16. Misère de la philosophie says:

    Ceux qui défendent ce torchon insultent la philo. Si un élève faisait pareil dans n’importe quelle autre matière, vous n’en diriez pas tant. Aucun rapport entre ça et Socrate, arrêtez de raconter n’importe quoi. Pour affirmer une ânerie pareil, vous êtes au mieux de mauvaise foi, au pire vous n’avez rien compris à ses textes.

    Oh pardon, parce que j’ai encore une idée assez haute de la philo et que je crois que faire de la philo, c’est faire des concepts (CF. Deleuze & Guatary : Qu’est-ce que la philosophie ?), je suis un merdeux prétentieux qui ne laisse pas s’exprimer la jeunesse.

  17. Misère de la philosophie says:

    Guattari évidemment ; l’énervement n’aide pas )

  18. rolly974 says:

    Étant donné que je passe mon épreuve de philo dans quelques jours, ce genre de copie c’est le genre de copie “j’ai ma philosophie, et je suis ma philosophie”, réellement et sincèrement je n’ai jamais compris les fondements que propose “les anciens” termes de mon prof de philo, je me fais toujours ma propre philosophie et je trouve que cette copie reflète sa propre philosophie, l’école tente de nous administrer cette philosophie à la norme, moi de mon côté je prône ma propre philosophie et des fois je m’en sors agréablement en philo (1er de la classe au second trimestre).

  19. amexour says:

    “Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire vous viennent aisément…” Quel dommage et que de laisser en jachère un tel esprit, en plein éveil dynamique…Et ce qui est dommageable, à mon sens en tout cas, pourrait se résumer dans cette seule phrase : “Vous n’avez manifestement pas compris l’exercice qui vous était demandé”…Et celui non d’illustrer vos idées, telles quelles et sans préalable…, mais de le faire de façon ordonnée en suivant la méthode enseignée.

    Descartes ne disait-il pas que l’objet des études doit-être de rendre l’esprit capable d’énoncer des jugements solides et vrais sur tout ce qui se présente à lui. Au lieu de cela, encore une fois, l’exercice n’en fût pas un, puisque l’esprit ne parvînt pas même à définir les contours de l’objet qui, je le précise, était de s’intéresser un tant soit peu à “l’inachèvement hypothétique de l’être humain”. En d’autres termes, parvenir à réfléchir en s’interrogeant sur la “chose” et, d’un côté sur la finitude du corps (res extansa), et sur l’hypothèse sinon d’un “absolu” au moins d’un infini spirituel (res cogitans) de l’autre. L’Idée enfin pouvant être celle, par exemple, de disserter sur les rapports entretenus entre le corps et l’esprit d’une part, entre les différentes postions des penseurs et par exemple celle Kant (insociable sociabilité et plan de la nature) dans “Idée d’une histoire universelle d’un point de vue cosmopolitique” où, il expose sa théorie sur le plan naturel et la détermination humaine…

    Enfin, tout travail philosophique doit nécessairement être préalablement “pensé” pour être ensuite structuré et le plan annoncé à la fin de l’introduction…

    Les notions préalablement apprises, la réflexion mesurée et bornée (une bonne heure au moins de la durée totale), la méthode maîtrisée (durant l’année), les idées, alors, éclairées et les illustrations surgiront d’elles mêmes…

  20. alainantinomie says:

    @amexour
    totalement en harmonie avec cette analyse qui me renvoie aux belles heures d’une époque révolue…
    Vous avez parfaitement stigmatisé le problème de fond et, au delà du faux débat de la forme, recentré l’exercice dans ce qu’il a de plus probant: l’étude!
    je ne suis pas d’un naturel expansif mais je me dois de reconnaitre que votre contribution m’a apporté beaucoup de satisfaction tant sur la forme que sur le… fond!
    nous pourrions dire, sans nous gausser, que les pitreries de cet élève auront eu le mérite de voir l’étude reconsidérée dans sa nécessité première…
    cordialement, alain.

  21. Tsito_S says:

    Je suis une élève de terminal S, j’avoue que cet élèves c’est foutu oui, du correcteur, car étant un élève de S qui normalement aurait préparer son épreuve tout le long de l’année aurait: argumenter avec des idées réfléchies et présenter son devoir avec un plan travaillé. Mais déjà il a préféré faire le travail au lieu de laisser une copie blanche et il dit qu’il n’a aucune attaque personnelle dans son devoir (à moins que… mais nous n’en savons rien.)
    En outre ce que je veux dire c’est que si une personne qui s’y connait bien en philosophie veux le critiquer ou l’aduler, il devrait d’abord soulever le pour et le contre.
    Vous dites que c’est un irrespect de la philosophie de nos anciens. La philosophie des jeunes de maintenant est bel est bien différente et philosopher n’incite t-il pas à se créer sa propre réflexion avec son point de vue à soit et non celle des autres.
    Mais j’avoue que ce ne sont pas les jeunes de maintenant qui vont révolutionner là philo, c’est un truc ancien baser sur des recherches profondes des grand philosophes comme Kant ou Socrate. Donc forcément que les profs lorsqu’ils ont passés une année à nous apprendre toute l’histoire de la philosophie espèrent tombée sur des copies basées sur ce qu’ils ont appris à leurs élèves.
    Donc ce que je veux dire c’est qu’il ne sert à rien de s’énerver sur cette élèves et ceux qui pensent comme lui ou contre le prof qui a corriger la copie.

    Moi dans mon point de vue, j’ai pris ce devoir dans le son de son humour (d’ailleurs ça m’a fait beaucoup rire)mais aussi par le fait que cet élève a quand même fait un effort de réflexion même minime. Mais je ne ferais jamais ça dans une copie de philosophie ou dans d’autres copies. Etant en S j’avoue que la littérature devient bien moins passionnant que les nombres mais il faux quand même mettre de la réflexions dans nos devoirs surtout en philo où tout est basée sur l’argumentation et l’organisation de la pensée.

    Ps: Je n’ai jamais fait de philo auparavant, donc c’est la première fois que j’en fait et je ne suis pas super douée. Donc je ne me surestime pas concernant la philo. Donc j’ai peut être tord dans ce que je pense. Bref vous allez peut être me jugez dans ma réflexion, mais ce que je pense c’est ce que je pense et votre pensée c’est votre pensée.

  22. Neikos says:

    Je ne comprends pas qu’on puisse s’extasier devant “l’humour”, le “sarcasme” ou “l’ironie” de cette copie. Le seul trait d’esprit un tant soit peu amusant est à la limite dans la conclusion, hélas il n’est guère développé.
    Mais de là à comparer ce flot décousu à l’ironie de Socrate, c’est se faire une bien pauvre image de l’ironie – et de Socrate.
    Cette copie est nulle. Non pas seulement parce qu’elle ne respecte pas les codes de l’exercice, mais parce qu’elle ne pense rien ou plutôt parce qu’elle refuse toute pensée. Les slogans publicitaires lui tiennent lieu de “pensée”. C’est la copie d’un téléspectateur ignare, pas d’un esprit critique.
    La vraie révolte, le vrai courage, ce serait justement d’essayer de penser ! La vraie provocation, ce serait au moins de poser les bonnes questions, ou de faire preuve d’un réel cynisme (celui de Diogène qui renversait les évidences et se moquait philosophiquement des philosophes).
    Or ici, on est enfoncé dans le consumérisme le plus mortifère, l’auto-satisfaction ignare, l’absence de retenue, vraiment pas dans l’éveil d’une pensée, même révoltée contre le “système scolaire”, ou encore faisant preuve d’un véritable humour, c’est-à-dire à propos.
    Faire dans le “jeunisme” et vanter l’esprit soi-disant corrosif de cete absence d’esprit, c’est rater le fait qu’il s’agit déjà d’une copie de petit vieux enfermé dans un petit monde de slogans aussi petits que confortables.
    Quelqu’un remarque ici que cet élève a de l’avenir, comme on dit. Sans doute, on le lui souhaite, vraiment, mais qu’il prenne garde à ce que ça ne soit pas l’avenir d’un être seulement rentable, et finalement soumis au monde tel qu’il va, incapable du moindre questionnement, et donc de la moindre prise de position. Ce qui serait cocasse quand on prétend se révolter.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *