Le Complexe de Castration chez Freud

La castration au centre de la personnalité chez Freud

Le complexe de castration se définit, chez Freud, comme l’angoisse liée à la fonction symbolique du phallus et plus précisément à la menace imaginaire de la suppression du pénis.

L’angoisse de castration peut être déclenchée par des menaces d’éducateurs maladroits, mais elle naît naturellement chez l’enfant à partir de la découverte des différences sexuelles et d’une culpabilité intérieure liée au développement du complexe d’Oedipe.

Le complexe de castration peur résulter d’une estimation exagérée de la masculinité et prendre alors la forme d’une grave déception chez les petites filles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d’apparaître.