Complexe d’Oedipe – Freud

Qu’est-ce que le complexe d’Oedipe chez Sigmund Freud ?

Parmi toutes les théories de Freud, celle du complexe d’Œdipe est certainement la plus controversée (voir le Crépuscule d’une idôle de Michel Onfray sur le sujet). Freud a élaboré son concept suite à l’étude d’un petit garçon connu sous le nom de Hans, lequel avait une peur phobique des chevaux : Freud attribua cette peur à la colère vis-à-vis de ses parents.

Suite à cela, Freud a théorisé que tous les enfants (garçons) garçons choisissent leur mère en tant qu’objet principal de leur désir. Inconsciemment, ils cherchent à usurper la place occupée par leur père pour devenir l’amant de leur mère. En règle générale, ces désirs émergent à l’âge de trois à cinq ans, lors du stade «phallique» du développement de l’enfant. Parce que l’enfant soupçonne qu’en agissant selon son sentiment conduirait à un danger, il refoule et réprime ses désirs, ce qui conduit à l’anxiété.

Pour le complexe d’Œdipe, Freud s’est inspiré de la pièce de Sophocle Œdipe-Roi, lequel tue son père et épouse sa mère sans le savoir.

Freud a également élaboré l’équivalent féminin du complexe d’Oedipe, le complexe d’Électre (attirance pour le père), mais Freud était plus soucieux du complexe de castration qui, selon lui, était l’élément structurant de toute personnalité féminine.

2 Comments

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment moderation is enabled. Your comment may take some time to appear.