Jared Diamond : De l’inégalité parmi les sociétés

Le biologiste évolutionniste américain Jared Diamond considère que la fracture décisive est celle qui se produit lorsque l’humanité passe  du stade des bandes et de tribus à celui des chefferies. Il souligne qu’une telle rupture n’a pu devenir effective,  puis irréversible,  que grâce à la légitimation produite par les idéologies et les religions:

De l’égalitarisme à la kleptocratie

« Les tribus ont encore un système de gouvernement informel, «égalitaire».

(…)

Les tribus  partagent aussi avec les bandes un système social «égalitaire», sans hiérarchie de lignages  ni classes. Non seulement aucune position n’était héréditaire mais aucun membre – homme ou femme –  d’une tribune ou d’une bande traditionnelle ne saurait accumuler une richesse disproportionnée.

(…)

S’agissant de toute société hiérarchisée, chefferie ou État, il convient donc de se demander pourquoi les gens tolèrent de céder à  des kleptocrates[1] le fruit de leur labeur. Soulevées par les théoriciens politiques, de Platon à Marx, c’est la même question que posent de nos jours les électeurs à chaque consultation. Les kleptocraties qui n’ont guère le soutien du public courent le risque d’être renversées – par le peuple opprimé ou pasrdes parvenus qui aspirent à  remplacer les kleptocrates et cherchent à obtenir le soutien de la population en promettant un meilleur rapport entre les services rendus et les fruits subtilisés .

(…)

La quatrième et dernière façon pour les kleptocrates  de gagner le soutien de la population, c’est d’élaborer  une idéologie ou une religion qui justifie la kleptocratie.

(…)

Outre qu’elle justifie le transfert de richesses au profit de kleptocrates, la religion institutionnalisée apporte aux  sociétés centralisées deux autres avantages importants. Premièrement, l’idéologie ou la religion partagée aide à résoudre ce problème – comment amener des individus non apparentés à vivre ensemble sans s’entre-tuer – en  créant un lien qui ne repose pas sur la parenté. Deuxièmement elle donne aux gens un  mobile, autre que l’égoïsme génétique, pour sacrifier leur vie au nom des autres. » Jared Diamond,  De linégalité parmi les sociétés (1997), traduction P.E. Dauzat,  coll. Folio- Essais Ed.  Gallimard, 2000, pp.  402-413.

Les grandes sociétés: des kleptocraties complexes

Dans le texte suivant, Jared Diamond évoque la seconde rupture, celle qui accompagne la naissance des Etats:

« Comment expliquer cette observation empirique, à savoir que l’organisation en bande ou en  tribu ne marche tout simplement pas pour des sociétés de centaines de milliers de personnes, et que toutes les grandes sociétés existantes ont  une organisation centralisée complexe ?  (…)

D’un point de vue économique, les grandes sociétés ne sauraient fonctionner que si elles ont une économie redistributive en sus d’une économie réciproque. Quand un individu possède des biens qui excèdent  ses besoins, il doit les céder  à une autorité centralisée, qui les redistribue ensuite aux individus déficitaires.

(…)

Les considérations touchant la résolution des conflits, la décision, la vie économique et l’espace convergent ainsi pour imposer la centralisation des grandes sociétés. Or la centralisation du pouvoir ouvre  inévitablement la porte – pour ceux  qui détiennent  le pouvoir et le savoir, prennent les décisions et redistribuent les  biens –à la tentation d’exploiter ses possibilités pour servir ses intérêts et ceux de ses parents.

(…)

Telles sont les raisons pour lesquelles les grandes sociétés ne sauraient fonctionner selon l’organisation en bandes mais sont plutôt des kleptocraties. Reste encore à expliquer comment de petites sociétés simples se transforment et s’amalgament effectivement en grandes sociétés complexes. La fusion, la résolution centralisée des conflits, la décision, la redistribution économique et la religion kleptocratique  ne se développent pas automatiquement à travers un contrat social à la Rousseau (…).

Hormis la fusion sous la menace d’une force extérieure, l’autre mode de formation de sociétés complexes est la fusion par conquête. » Jared Diamond,   De linégalité parmi les sociétés (1997), traduction P.E. Dauzat,  coll. Folio- Essais Ed.  Gallimard, 2000, pp 426-430.

Laurence Hansen-Love

[1] Voleurs au pouvoir.

You may also like...

1 Response

  1. Anonymous says:

    il faut être ce que tu es.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *