Le Béhaviorisme – Définition

qu'est-ce que le béhaviorisme

Le béhaviorisme est une méthode psychologique fondée sur l'observation objective. Pour les béhavioristes, la psychologie est le comportement extérieur des hommes, et non l'intériorité (les pensées, les sentiments) des sujets. Il s'agit donc d'une psychologie du comportement. Ce courant a été fondé à la fin du 19 ème siècle  avec l'ouvrage de Thorndike, l'Intelligence Animale (1898). Watson aux Etats-Unis et Bechterev en Russie en sont les fondateurs.

Watson définit comme suit cette école :

Le béhaviorisme prétend que le domaine de la psychologie humaine est le comportement humain. Il estime que la conscience n'est un concept ni défini ni utilisable

Ainsi, la psychologie ne serait pas la science de l'esprit. Watson défend l'idée qu'il est possible de décrire et de comprendre les comportements sans faire référence à des processus psychologiques internes.

Par exemple si quelqu'un se déclare heureux, cela se traduira par une extériorisation de son état physique – augmentation du rythme cardiaque, sourire, etc. Si aucun de ces phénomènes extérieurs étaient descriptibles – le béhavioriste conclurait alors la personne n'est pas vraiment heureuse.

Les limites de ce courant sont celles de toute étude objective de l'homme : une réaction humaine ne peut être seulement décrite du dehors, elle doit aussi être comprise du dedans.

Join the Conversation

14 Comments

  1. says: bilal

    Mon commentaire été effacé ? Merci, c’est gratifiant et ce que j’écris, c’est de la merde pour être poli ! J’ai compris désolé, je ne suis pas une lumière, mais c’est bien de me le rappeler. Mais quand je regarde les autres posts sur divers articles cela me console, je me dis que je ne suis pas seule. C’est dingue, on ne peut s’exprimer sans être censuré,au motif que nous ne serions pas des experts de la chose. C’est vrai que je n’ai pas fait de grandes études et pour cause enfant d’une famille qui en compter douze pas facile d’avoir sa propre chambre et papa et maman qui ne savait pas lire l’avenir me souriez … Non pas papa n’as pas fait Cambridge et maman Sciences Po mais plutôt ouvriers qualifiée et femme de ménage cela me situe très loin des experts. Enfin tout cela me révolte et c’est beau la démocratie !
    Vous pouvez l’effacer, je pensais avoir trouvé sur ce site un monde égalitaire, une sorte d’auberge de la pensée libre, un refuge pour les damnées de l’éducation nationale, il n’en n’est rien, je le regrette sincèrement. Je suis un révolté et resterais également un homme libre et refuserais toujours de porter les chaînes de la soumission à l’ordre établi que j’emmerde poliment.

    1. says: LAHUPPE

      Bonjour Bilal, Ce que tu as répondu, est plutôt bien écrit et intéressant, même si tu sembles mettre tout le monde dans le même panier. Demeure ce que tu penses de toi-même, en écrivant déjà, en fait, surtout ! Peu importe en définitive les critiques … qui ne qualifient généralement que ceux qui les font (ou profèrent, lorsqu’il s’agit d’injures !) Juste une question avant de continuer, es-tu un homme ou une femme, sachant tes mots parfois terminés au féminin ? Ceci étant, et revenant à ton propos, bien construit .. j’en reviens toujours pour ma part, à cette idée de cohérence (autant de la pensée, que comportementale … si je m’en tiens, ou m’en tenais, au seul béhaviorisme, puisque tu te manifeste sur cette page qui lui est consacrée) … surtout dans un monde où désormais (et ne va pas crier à la révolte … enfin peut-être, et qui serait ta liberté puisque tu en parles !) où désormais disais-je, et avec l’ÉVOLUTION avec un grand E, les choses sont (de plus en plus), ce qu’elles sont .. (Parfois décevantes de n’être, que ça … et qui est jouer sur les mots … mais je pense au prestidigitateur qui lorsqu’il donne le secret de ses tours nous fait dire : – “Ce n’est que ça … ” … justement !) … lorsqu’il y a encore 500 ans, avec des brouettes (et qui n’est pas peu c’est évident, mais permet de frapper un peu plus l’imagination !), Christophe (Colomb) s’en allait pour découvrir l’Amérique (QU’IL IMAGINAIT OU CONCEVAIT … et ne voyait pas !) … en pensant – qui plus est – aux Indes … (J’ai presque fini !), avec 30 DEGRÉS (grosso modo), de marge d’erreur possible (en plus de penser aux Indes par conséquent), et qui aurait fait qu’il eut tout aussi bien pu, débarquer (Plutôt qu’à Cuba … et quel chance si tu me permets l’humour !), en Terre de Feu ou en Alaska … lorsque pour Thomas Pesquet partant sur la Station Spartiale Internationale, qu’il voit, que nous voyons, aucune marge d’erreur (ni de temps, à la limite !) possible … Autrement dit, la rigueur quasi absolue en plus … qui fait que, libre à toi, par conséquent d’être révolté ou révoltée, après ou avec ce constat effectué (plus ou moins à notre corps défendant, malgré tout … Internet est encore ce qu’il est, l’endroit réunissant le pire et le meilleur … !) … mais l’arbre n’a jamais caché la forêt, sauf à avoir le nez dessus … Prenons de l’altitude, lachons du lest … pour monter le cas échéant; utilisons nos faiblesses (comme je l’ai fait et fais encore, ne serait-ce que pour nous améliorer … et contribuer – quoique l’on puisse parfois en penser – à cette Évolution dont il est question ci-dessus … à notre niveau, modeste serait-il !) pour en faire des éléments de concertations et rencontres déjà. Au moment où nous n’avons pas encore pris véritablement, conscience de ce que suppose, cette évidence de constat de progrès réalisé. Le problème vois-tu, c’est que cette exigence de rigueur qui l’accompagne, et qui pourrait aussi avoir à voir, avec une radicalisation des comportements (trop souvent présente); telle celle de gens sans formation, incapables de se mettre à niveau, et crispant d’autant, qu’ils s’apercoivent, avec Internet justement, mais aussi la communication en temps réel, tous azimuts qui en résulte, avec les “manipulations” plus ou moins voulues des médias, prisonniers de leurs techniques et vocations, donnant à voir à tout un chacun, le monde entier et “ses merveilles” avec les standards que l’on sait, de la mode ou autres, dont les vitrines ouvertes, sur les richesses insupportables des uns par rapport aux autres que nous sommes … autant d’ailleurs, radicalisation aussi chez les spécialistes et experts, dorénavant, dans tous les domaines, y compris de la vie courante … y perdant souvent leur “humanité” par l’exigence corrélative des professions qui sont les leurs … Quel chirurgien a encore droit à l’émotion dans sa profession, au moment où il opère ? Si tu veux être heureux “malgré tout”, continue dans cette voie de la mise en forme qui semble être la tienne, lorsque beaucoup trop … “désagrègent”, dénaturent, détruisent – si ce n’est tout prêt de le faire ! -ce qui pour exister, si ce n’est subsister, doit rester, demeurer … cohérent et soudé … et comme fonctionnerait presque un bon moteur (Presque !) De la même façon que s’imaginer ne pas ou plus avoir de liberté relève, sinon relèverait, de l’aveuglement pur et simple, dès lors que nous avons la possibilité de manifester déjà, quasi sans limite … et qu’avec une certaine mauvaise foi, nous nous escrimons malgré tout, à trouver … normale, hormis, diront les fâcheux d’être, soumise à contingences insupportables de parcours et restrictions diverses ! Mais de quoi parlons-nous … parlerions-nous ? Mais je vais arrêter … simplement d’ajouter pour le plaisir, que j’ai aimé ton propos … Encore une dernière chose, et d’actualité … complètement surréaliste et bien dans l’air du temps; bien visible, pour celles et ceux qui le veulent et voudront bien évidemment, cette marche de la Liberté de dimanche dernier, sauf erreur, avec des camping-carristes ayant les moyens de s’offrir des véhicules désormais à 50, 60, 70000€ (Je sais j’ai donné !), sont-ils devenus si prisonniers de leurs … aisance, de leur moyens de vivre … ou bien, réalisent-ils qu’ils pourraient être plus heureux à se contenter de ce qu’ils ont … à savoir s’en aller sur les routes, parce que marre de ce monde devenu trop injuste, exigeant, pensent-ils, routinier … Ou pas plutôt trop facile de niveau de vie, qui les amollit et les rend inculte ? Lorsque par ailleurs, on a trop facilement tendance à crier haro sur le baudet, ou tirer sur le pianiste ! Ne serait-il pas plutôt temps de faire son propre mea culpa avant qu’il ne soit trop tard, balayer devant sa porte déjà … lorsque la mondialisation divise et émiette, d’autant qu’elle isole chacun, en lui donnant l’impression de “tout savoir” trop souvent, et qui n’est qu’un leurre de plus … Mais pour terminer en égayant un peu (Plus je vieillis moins je crois au hasard) j’ai vu hier soir sur Netflix (Évidemment si on a pas Netflix … là encore un hiatus … mais je n’y suis que parce que ma petite fille m’a inclus dans ses quatre ou cinq autorisations possibles, en plus de son abonnement !); j’ai vu un film intéressant … pour la réflexion qu’il pourrait engendrer, autour de pas mal de choses, dont celle, de faire mesurer un peu plus (Mais je donne peut-être beaucoup d’importance à ce qui n’en a pas ?)… le changement de niveau justement, de réflexion, auquel nous sommes ou serions, devrions être amené à effectuer, pour mieux comprendre les mécanismes de cette Évolution … irréversible … dont je parle … Désolé déjà du discours, mais lorsque je suis pris d’écrire … Bien à toi, Bien à vous.

    1. says: bilal

      Bonsoir.

      Soyez plus explicite ? C’est dingue, on offre un espace de discussion et d’échange d’idée dans ce pays alors que d’autre ne peuvent même pas le faire au risque d’y laisser la peau et nous en France, c’est la vaguelette intellectuelle et je suis polie qui envahis l’espace de ce blog intéressant d’ailleurs et très instructive.
      Je dis cela, car je parcours les sujets postés et les commentaires et bien non pas une seule réaction “saine” et voici quelque perle prise au hasard ” good “ouais cool ” et également, un numéro de téléphone et bien ce n’est pas avec cela qu’on fait une révolution ! Dite ce que vous avez dans les tripes, ce que vous pensez de ce monde, de la nature qui nous entoure, vos sentiments profonds, vos révoltes, vos craintes et en un mot, ce cri qui est a l’intérieure de nous et qui nous ravage comme un feu
      Je suis un néophyte dans cette matière, mais j’ai besoin de crier, de dire ma philosophie, d’être entendue, de me saisir de ma pensée pour exprimer une violente déception de cet être humain égoïste, méprisant, faux parfois ignoble, et cela m’attriste oui, car il est moi et le reflet et de ce qui m’est insupportable
      Je vis ce double drame d’être la victime et le bourreau, c’est cela ma peine et mon fardeau.
      Cette colère, je voudrais l’exposer au peuple et puis dans tant pis si dans sa rage destructrice, ils me présentent la charrette du condamné, j’irais leur présenter ma tête sous les crachats à cette plèbe bien-pensante et leur dirais ” ici, on assassine plus qu’un homme, mais une volonté de vivre et dans mon monde auquel, je vous ai exclue, vous n’êtes que le poison d’une génération maudite qui n’a pas su ou pas voulu écouter l’étreinte, le cri et la douloureuse oppression d’une âme tourmentée par vos méfaits “

      1. says: MACAYA…

        T’ pas tout seul MAX !!!
        Mais faire un Monde dans lequel les Humains (froisser les susceptibilités ! ), soient libres,égaux faut pas rêver. On lapide ici, on égorge comme bétail là, on trucide, on incarcère, plus loin, on fait repentance… dur de ne pas vouloir voir la vérité en face nous sommes en esclavage librement consenti. Qu’est-ce que l’argent si ce ,n’est pas pour vivre en toute «  égalité), en Ploutocratie ! Pour ceux qui connaissent la loi des 80/20, cela devrait faire bon poids bonne mesure On y rajoutera une pointe de débat Orient contre Occident: la charria et le Khalifa… Si vous comptez avoir la solution, la psychanalyse est pour vous… si non… coooool. (Ces émaux t’i cons ne sont pas un appel à la violence)

  2. says: Hervé BOURGOIS

    “Les limites de ce courant sont celles de toute étude objective de l’homme : une réaction humaine ne peut être seulement décrite du dehors, elle doit aussi être comprise du dedans.” … Oui, sauf que nous ne la comprenons pas du dedans., c’est peut-être pour cela qu’il est préférable de la décrire du dehors plutôt que de faire des théories fumeuses sur ce qui se passe au dedans… C’est le même problème avec la mécanique quantique, nous cherchons à comprendre le comportement des quantas car nous ne savons pas les observer. Des sociologues tels que Bourdieu ou Friedberg savent construire des théories, certes basées sur nos croyances, mais qui sont objectives. Ce n’est pas le cas des économistes qui “inventent” comment nous fonctionnons du dedans. Un peu d’incertitude ne fait pas de mal, comme le disait Guglielmo à Ferrando :-).

  3. says: Florian

    “Pour les béhavioristes, la psychologie est le comportement extérieur des hommes, et non l’intériorité (les pensées, les sentiments) des sujets.”

    Je regrette que vous ne fassiez pas mention de Skinner, qui a largement dépassé la pensée de Watson, auquel cas vous sauriez que le behaviorisme radical considère les pensées, sentiments ect comme des comportements couverts. Un des piliers du béhaviorisme n’est pas de dire (comme pouvait le faire Watson) qu’il ne faut pas s’occuper de ce qu’il se passe à l’intérieur, mais de considérer que ce qui se passe à l’intérieur de l’organisme fait parti de ce qui est à expliquer au contraire du mentalisme qui y trouve la une explications des comportements. Pour plus d’informations et pour connaitre le développement du behaviorisme (qui continue d’exister et qui risque bien de revenir sur le devant de la scène) je vous invite à consulter ce site:

    https://contextualscience.org/vous_avez_dit_comportementale

  4. says: Abdoul Aziz

    Merci pour ces informations toutes importantes,la philo est un mon de pensees,donc chacun aura son mot à dire

  5. says: Pierre

    C’est l’histoire de deux psychologues béhavioristes qui fonts l’amour. Après l’acte, l’un dit à l’autre ” Pour toi c’était bien, comment c’était pour moi ? “

Leave a comment
Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d’apparaître.