Esprit de sérieux (Sartre)

Dans l Etre et le Néant, Sartre, après avoir démontré que l’homme était libre, dégage les conséquences morales de ce postulat ontologique.

En termes de valeurs, si l’homme est libre, il doit également inventer ses propres valeurs.

Or, l’esprit de sérieux est l’attitude de ceux qui pensent que les valeurs morales pré-existent à l’homme, ce qui revient à en faire des choses en soi (Sartre vise notamment la fameuse loi morale de Kant ou encore le Ciel des Idées de Platon). Les valeurs, nous dit Sartre, n’existent que par les hommes.

Autrement dit, l’esprit de sérieux est l’équivalent de la mauvaise foi dans le champ moral.

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d’apparaître.