Le quiétisme : Définition

Le quiétisme est une doctrine mystique, répandie surtout au XVIIème siècle (Fénelon est son plus célèbre représentant), qui fait consister la perfection chrétienne dans l’amour de Dieu et l’inaction de l’âme.

Le quiétisme, dans sa définition, place la valeur suprême dans la disposition intérieure de l’âme (sentimentalité religieuse) et se désintéresse de toute action morale efficace.

Ce courant philosophique a fortement inspiré la pensée morale de Kant.

You may also like...

2 Responses

  1. Cédric says:

    Une précision importante : les sentences condamnées pour quiétisme, ne se trouve pas dans les écrits des auteurs principaux qualifiés de quiétistes. Il s’agit en fait d’un serpent de mer, les auteurs en questions (Fénelon, Mme Guyon, Jacques Bertot, Jean de Bernières) ayant été moralement très au-dessus de leurs accusateurs. Ils ne prêchent pas l’inaction de l’âme, mais l’abandon à l’action de Dieu intérieure et extérieure : c’est très différent. Encore faut-il croire bien sûr que Dieu existe, et donc passer outre le présupposé qu’il n’existe pas ou aller au-delà de l’idée de Dieu, même la plus belle qui n’est qu’une idole.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *