Nietzsche, Apollon et Dyonisos

Nietzsche oppose, dans la Naissance de la Tragédie, deux divinités grecques :

– Apollon, dieu du Soleil et de l’Harmonie

– Dyonisos, dieu du Vin et de l’Ivresse

Cette opposition renvoie, chez le penseur allemand, à deux aspects contradictoires de l’esprit humain : le dyonisiaque s’abandonne avec ivresse ou rage à ses impulsions et à ses élans, tandis que l’apollinien les canalise dans une pensée rigoureuse dans une forme définitive.

 

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d’apparaître.